EUROPE DE LA CONNAISSANCE 2020

Toutes mes félicitations pour l’imposition de l’anglais comme unique langue
de travail lors de cette conférence sur l’ "Europe de la connaissance 2020",
organisée à Liège par la Commission européenne.

Il est de notoriété publique que, désormais, toute personne qui ne connait
pas l’anglais n’est plus qu’un ilote culturo-linguistique qu’il faut traiter
avec le plus grand mépris. Je trouve donc tout à fait normal que, de plus en
plus, l’on impose cette forme de racisme culturo-linguistique et que l’on donne
la préférence aux nouveaux Maitres, les "native English speakers".
Personnellement, je me considére comme un "Untermensch" européen, vu ma
connaissance touristique de l’english qui me place seulement à la cheville de
nos Maitres.

"The Native English speakers first" semble flirter le parfait amour avec "Les
Français d’abord" d’un Le Pen et "De Vlamingen eerst" d’un Vlaams Blok. Je suis
sans doute idiot – comme tout ilote linguistique -, mais je ne vois aucune
différence entre ces positions. Merci d’avance pour m’en expliquer la différence
… s’il y en a une.

With best regards,

Germain PIRLOT ( gepir.apro@pandora.be
)
enseignant
Sous-Européen de par la langue

(Le 5 avril 2004)