EUROGRAPHICS 2004

EUROGRAPHICS 2004
Europe/France – «Papers must be written and presented in English»!

Dans le site Internet
http://eg04.inrialpes.fr/
consacré à cette Conférence
annuelle qui aura lieu à Grenoble en France au mois d’août 2004 à la page
suivante

http://eg04.inrialpes.fr/Submission/fullPaper.html
, vous pourrez
lire ce qui suit :

« Papers must be written and presented in English. Papers should not exceed
10 A4 pages in length, formatted according to the EG publication style. »

Tout en demeurant inacceptable, est-ce toutefois légal?

La Loi du 4 août 1994, dite la Loi Toubon, stipule à l’article 6:

http://www.francophonie-av.com/Loi%20Toubon%201.htm

«Tout participant à une manifestation, un colloque ou
un congrès organisé en France par des personnes
physiques ou morales de nationalité française a le
droit de s’exprimer en français.»

«Les documents distribués aux participants avant et
pendant la réunion pour en présenter le programme
doivent être rédigés en français et peuvent comporter
des traductions en une ou plusieurs langues
étrangères.»

«Lorsqu’une manifestation, un colloque ou un congrès
donne lieu à la distribution aux participants de
documents préparatoires ou de documents de travail, ou
à la publication d’actes ou de comptes rendus de
travaux, les textes ou interventions présentés en
langue étrangère doivent être accompagnés au moins d’un
résumé en français.»

«Ces dispositions ne sont pas applicables aux
manifestations, colloques ou congrès qui ne concernent
que des étrangers, ni aux manifestations de promotion
du commerce extérieur de la France.»

«Lorsqu’une personne morale de droit public ou une
personne morale de droit privé chargée d’une mission
de service public a l’initiative des manifestations
visées au présent article, un dispositif de traduction
doit être mis en place.»

et l’article 2 du décret du 3 mars 1995 spécifie que:

http://www.francophonie-av.com/Loi%203%20mars%2095.htm

«Sous réserve des exceptions prévues par l’article 6 de
la loi du 4 août 1994 précitée, est puni de la peine
d’amende prévue pour les contraventions de la 4e
classe le fait, pour toute personne de nationalité
française organisant une manifestation, un colloque ou
un congrès :

1° D’interdire aux participants de s’exprimer en français;

2° De distribuer aux participants des documents avant
et pendant la réunion pour en présenter le programme,
sans les accompagner d’une version française;

3° De ne pas établir au moins un résumé en français
des documents préparatoires ou de travail distribués
aux participants et ne pas inclure, dans les actes ou
comptes rendus de travaux publiés, au moins un résumé
en français des textes ou interventions présentés en
langue étrangère;

4° De ne pas prévoir un dispositif de traduction dans
le cas fixé au quatrième alinéa de l’article 6 de la loi précitée.»

Légal ou non, il n’en demeure pas moins inacceptable que les organisateurs
de cette conférence qui se définit comme européenne, de surcroît se
déroulant en France, n’encouragent pas et n’accommodent pas les
conférenciers non anglophones et les présentations en d’autres langues que
l’anglais, incluant bien sûr le français, langue nationale du pays où se
déroulera cette conférence!

Les pratiques d’exclusion, discriminatoires et anglicisantes de certains
organismes qui se définissent comme européens ne cessent d’en étonner
plusieurs.

Voici les coordonnées extraites du site Internet de cette conférence
«européenne!» :
EG 2004 Conference Secretariat
c/o Danièle Herzog
INRIA, 655, av. de l’Europe
38334 Saint-Ismier CEDEX, FRANCE
Phone: +33 (0) 476 615 223
Fax: +33 (0) 476 615 440
Email: eg2004-info@eg.org
web: http://www.eg.org/eg2004

(Le 30 décembre 2003)