DROIT AU FRANÇAIS…


DROIT
AU FRANçAIS
,
association loi 1901, a été créée en mars 2003 afin de promouvoir l’usage du
français en France et dans le monde et ce, notamment :


en veillant au
respect de la loi du 4 août 1994 dite loi TOUBON
et plus généralement de tout texte de loi ayant pour but la protection du
français,

en s’attachant au
respect du statut officiel de la langue française dans les institutions
internationales et européennes

et en encourageant le maintien du plurilinguisme dans ces institutions,


en sensibilisant
les opinions publiques, les entreprises et les responsables politiques sur les
enjeux économiques, sociaux et humains du respect de la diversité linguistique
.

Fondée à
l’initiative de juristes,
DROIT
AU FRANçAIS
a
vocation à rassembler des femmes et des hommes de tous horizons convaincus :


Que comme toute langue, le français traduit une vision propre du monde,
véhicule une culture spécifique et constitue une source de
diversité et un patrimoine vivant à partager
,

Que face à l’anglo-américain qui ne cesse de s’imposer, il doit exister des alternatives crédibles pour s’exprimer et dialoguer,


Que l’éviction du français au profit de l’anglo-américain est lourde de conséquences économiques et culturelles (handicap
compétitif pour les non-anglophones, discrimination dans l’accès à
l’information, uniformisation culturelle),

Que, malgré un discours généralement bienveillant, la majorité
des responsables politiques français n’a pas encore mesuré les enjeux de la
défense et de la promotion du français
comme le prouve l’adoption
récente de textes restreignant délibérément l’usage du français (loi MURCEFF du
12 décembre 2001, autorisant la rédaction en anglais des documents destinés à
informer le public lors d’opérations d’appel public à l’épargne ; Protocole de
Londres sur les brevets dans l’Union européenne ; Circulaire Tasca du 20
septembre 2000 relative notamment à l’usage du français pour l’information des
consommateurs).


DROIT
AU FRANçAIS

53, avenue
Ledru-Rollin – 75012 Paris

contact@droitaufrancais.com

(Le 7 avril 2004)