COLLOQUE SUR LES ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES IN ENGLISH

Monsieur David,
Monsieur Balthazar,
Monsieur Roch,

david.charles-philippe@uqam.ca
dandurand@uqam.ca
denis.roch@uqam.ca

J’ai été informé par le Mouvement estrien pour le
français que vous organisez un colloque sur les élections présidentielles aux États-Unis : http://www.mef.qc.ca/breves_commentees.htm

Quel a été mon dégoût de constater que le colloque ne
se tiendra qu’en anglais, dans la deuxième ville
française du monde, au sein d’un de nos fleurons
québécois, et ce, sans service de traduction
simultanée.

http://www.unites.uqam.ca/dandurand/download/pdf/confavenir/presidentielles.pdf

C’est encore plus blessant lorsque l’organisateur
principal, Monsieur David, est un personnage
d’envergure. J’ose espérer qu’il ne s’agit que d’une
erreur de jugement.

J’avais d’abord pensé faire une condamnation sévère en
copie à pleins de gens, en ajoutant une plainte à
l’Office québécois de la langue française. Mais avant
de procéder, j’aimerais entendre vos explications.

L’UQÀM a été créée suite au Rapport Parent pour donner
une deuxième université francophone à Montréal,
n’est-ce pas?

Monsieur le Recteur, comment se fait-il que vous
tolériez une telle situation? Étiez-vous au courant?

Comment pouvez-vous assurer que les étudiants venant
de la francophonie internationale pourront participer à cette activité organisée à l’UQÀM? Ne croyez-vous
pas qu’ils vont se sentir exclus? Croyez-vous lancer
un bon message?

Et surtout ne me répondez pas "Ils n’ont qu’à
apprendre l’anglais" ou encore "L’anglais est la
langue universelle". Vous devinez très bien que je
n’accepterai pas ces arguments et qu’ils ne feront
qu’ajouter à mon profond dégoût!

Dominique Beaulieu, ing. stag.
Membre de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal
Membre de la Société Saint-Jean-Baptiste Richelieu / Yamaska
dombeaulieu3000@yahoo.ca

(Le 26 avril 2004)