CHOI VS CFRA

LETTRE OUVERTE à:
M. Jean-Paul Perreault,
Impératif français,

Monsieur le Président,

Je crois que vous aviez parfaitement raison de me demander s’il ne s’agissait
pas d’une situation de deux poids deux mesures quand le Conseil de la
radiodiffusion et des télécommunications du Canada (CRTC) punit CHOI fm tout en
fermant les yeux sur le Lowell Green Show de CFRA-580. Je crois, en effet, que
CHOI a été le mauvais CHOIX parce que Fillion et Arthur ne sont que des enfants
d’école et Lowell Green le professeur quand il s’agit d’exposer un groupe ou une
minorité à la haine.

Un commentateur est même allé jusqu’à dire que Messieurs Fillion et Arthur
étaient des versions québécoises de Howard Stern, à quoi j’ai répondu qu’ils
étaient plutôt des copies carbones de Lowell Green de CFRA 580 am. Je n’ai donc
pas été surpris quand Fillion téléphona à Green, en ondes, suivant la décision
du CRTC. Green affirma alors avoir reçu, contre lui, plus de plaintes que
Fillion donc, les questions suivantes se posent : Pourquoi la licence de CFRA
580 am est-elle renouvelée? Pourquoi l’ironie et le sarcasme servent-ils
d’excuses, à Green mais pas à Fillion?

Questions justifiées, mais auxquelles, nous le savons, le CRTC ne répondra
pas.

Vous avez demandé s’il ne s’agissait pas là d’un cas de discrimination entre
un petit réseau francophone et un puissant réseau anglophone (CHOI-FM
vs  CFRA-580 – Le CRTC : deux poids, deux mesures ?
) mais je crois
qu’il s’agit, plus précisément, d’un certain racisme, qui existerait au sein du
CRTC. Ainsi, le CRTC, largement anglophone, voit la paille dans l’oeil de la
station francophone mais ne voit pas la poutre dans l’oeil de la station
anglophone.

J’ai, personnellement, déposé plusieurs plaintes contre Green parce qu’il est
le principal ingénieur du mythe de « l’Anglo-Québécois abusé » et pour expliquer
qu’il s’agissait, en effet, de racisme parce que, ce mythe incite les auditeurs
à haïr le Québec et les francophones. Le support qu’il reçoit, par exemple,
quand il demande, à ses auditeurs, de punir les commerçants francophones
québécois, parce que : « They elect those guys, after all! Separatists! Racist
bastards! Nazi in brown suits! Fascists! » démontre (prouve) cette haine mais
hélas, j’ai fini par réaliser que je perdais mon temps avec mes plaintes et, en
suis venu à considérer le Conseil canadien des normes de la radiotélévision
(CCNR), et par extension le CRTC, comme la mafia qui protège ses « pushers de
coin de rue ».

Le mythe de l’Anglo-Québécois abusé est aussi la principale raison pour
laquelle les auditeurs de CFRA sont contre le français (bilinguisme) dans la
capitale du Canada.

Vous m’avez demandé mes opinions M. Perreault et avez suggéré que vous
pourriez les publier, ce qui est encourageant, mais, je vous dirai que je n’ai
jamais écrit à cette fin. J’ai essayé de m’en prendre à Lowell Green, et à
d’autres, que j’accuse, mais peine perdue. J’ai aussi essayé de conscientiser
certaines autres personnes et organismes qui, mieux placés, pourraient en finir
avec ce mythe et toutes autres formes de « Québec bashing ». Je n’ai pas réussi
parce que pas plus tard que jeudi dernier (2004-08-25,) Green s’enrageait contre
un interlocuteur montréalais qui ne voulait pas voir ses taxes augmenter afin
que le Canada gagne plus de médailles aux Jeux Olympiques : « Don’t you talk to
us about taxes in Quebec, qu’il lui cracha. You cost Ontario and Alberta
anywhere between 5 and 9 billion dollars a year and you abuse Anglos! Clic ».
Cela fait des années que j’envoie, à ce Beau Monsieur, des informations, des
rapports et des statistiques confirmant le contraire (ce matin même, je lui ai
envoyé un rapport qui démontre que les universités québéboises anglophones
étaient surfinancées quand on les compare aux universités francophones).
Croyez-vous qu’il changera pour autant son histoire? Mais non! Il se dira
plutôt: « I got my story and I’m sticking to it ». Le plus insultant dans cette
fausse propagande de Lowell Green, c’est qu’elle est connue du CCNR, du CRTC et
du gouvernement du Canada…

Le gouvernement du Canada se rend complice par son silence alors que la
langue française continue de reculer à Montréal, à Gatineau mais surtout dans le
Pontiac où M. Green est très écouté. Je crois que la sécurité de notre langue
dépend de plus en plus de la souveraineté du Québec.

Je ne saurais terminer cette lettre sans féliciter « Impératif Français » pour
son effort vaillant et assidu.

Pierre Denault
Pontiac
PaysanP@aol.com

************************************

NDLR – Quelques adresses utiles :

CHOI-FM de Québec
http://www.choiradiox.com
radiox@choiradiox.com

M. Patrice Demers
Président de CHOI
patrice.demers@choiradiox.com

patrice.demers@genexcommunications.com

CFRA580-Ottawa
http://www.cfra.com/
news@cfra.com
lgreen@cfra.com

Mme Liza Frulla
Ministre de Patrimoine Canada
Frulla.L@parl.gc.ca

CRTC
info@CRTC.gc.ca

Conseil de presse
info@CONSEILDEPRESSE.Qc.ca

(Le 30 août 2004)