CAMPBELL’S BAY

« Il faut constater que, depuis toujours, ceux qui occupent ces postes de
commande sont invariablement des fanatiques qui mettent tout en ouvre pour nous
angliciser. Donc, au point de vue strictement municipal, nous sommes dans un
véritable foyer d’anglicisation. »

C’est ainsi qu’un résident commentait la situation municipale à Campbell’s
Bay en. 1956. Malheureusement, ce mépris, il perdure comme en fait foi le refus
de la municipalité de Campbell’s Bay et de son maire, Cletus Ferrigan, de
publier en français les documents du centenaire de la municipalité, niant ainsi
l’importante contribution des francophones à son développement.

Cletus Ferrigan est le digne descendant du curé McNally de Campbell’s Bay,
qui affirmait en 1941 : «Angliciser à outrance, faire du comté de Pontiac le
comté le plus anglais de la province de Québec, voilà ce à quoi nous
travaillons».

Cletus Ferrigan est le digne descendant des Sisters of St. Joseph qui
dirigeaient l’école de Campbell’s Bay. Dans les années 1930, pour s’assurer que le
français n’y soit pas enseigné, elles faisaient sortir les livres français pour
la visite de l’inspecteur. Ce dernier parti, les livres français disparaissaient
au profit des livres anglais. Bien évidemment, le français était interdit de
séjour à l’école de la municipalité.

Impératif français dénonce les anglophones du Pontiac qui méprisent et
bafouent les droits des francophones.

Pour en savoir davantage sur le sort peu enviable que les élus du Pontiac
font vivre aux francophones de cette région « québécoise », nous vous invitons à
vous procurer le livre Luc Bouvier « LES SACRIFIéS DE LA BONNE ENTENTE :
Histoire des francophones du Pontiac » dont un résumé figure à l’adresse

LES SACRIFIÉS DE LA BONNE ENTENTE

Jean-Paul Perreault, président
Mouvement Impératif français
Recherche et communications
Tél. : (819) 684-8460
www.imperatif-francais.org
Imperatif@imperatif-francais.org

**************

Courriel d’un francophone en colère

Le centenaire de Campbell’s Bay uniquement en anglais !

Les francophones du Pontiac en ont assez des débats entre français et
anglais. Tout ce que nous voulons c’est de vivre en harmonie… Or, le débat
reprend de plus bel. Encore un coup plate fait aux francophones de notre région.

L’année 2004 souligne les cent ans de la municipalité de Campbell’s Bay. Les
festivités du centenaire de la municipalité ainsi que les affiches et les
invitations sont faites uniquement en anglais. C’est encore rire de nos droits
en tant que francophone. Le maire de la municipalité, M. Cletus Ferrigan, ne
fait aucun effort pour nous! Même qu’un groupe de citoyens francophones a parlé
avec le maire. Aucun résultat. Il dit que faire des invitations bilingues
auraient coûté plus chères à produire. Voyons donc! C’est complètement rire de
nous! Nous voulons que la guerre des langues arrête, mais le maire n’aide pas
notre cause. Au lieu de nous aider, il sème la zizanie entre français et
anglais.

Je vous écris parce que sans votre aide, les francophones du Pontiac vont
perdre leur bataille.

SVP sortir cette histoire pour que les gens sachent. Les francophones de
Campbell’s Bay sont furieux et ne veulent pas participer au centenaire de
Campbell’s Bay. Même après 100 ans, plus ça change…plus c’est pareil. Venez
voir dans notre municipalité et vous constaterez que les affiches ne sont pas en
règle avec la loi 101!

**************
Quelques adresses utiles :

MRC de Pontiac
mrc@mrcpontiac.qc.ca

Préfet : Michael McCrank
Courriel : mrc@mrcpontiac.qc.ca

Campbell’s Bay
59, rue LeslieC. P. 157Campbell’s Bay (Québec)J0X 1K0
Téléphone : (819) 648-5811 Téléc. : (819) 648-2045

(Le 9 juin 2004 )