BELL EXPRESSVU

Monsieur Pierre Bergeron
LeDroit
editorial@ledroit.com

Dans votre éditorial du lundi 4 octobre, vous écrivez : « Il n’est pas
inutile de rappeler qu’il a fallu tordre des bras pour que l’information
régionale de Radio-Canada soit diffusée dans notre région par les services de
satellite. Encore des combats, encore des luttes pour des évidences…»

Des précisions s’imposent. Bell ExpressVu refuse toujours de diffuser dans
son intégralité l’ensemble des émissions de la station de télévision régionale
CBOFT. Impératif français est même intervenu à l’instar d’autres organismes
auprès des compagnies de distribution par satellite pour qu’elles cessent de
discriminer contre les stations canadiennes au profit des stations étrangères
des états-Unis. Bref, qu’elles offrent dans leur grille plus de stations
canadiennes de langue française, par exemple la télévision publique régionale de
Radio-Canada, CBOFT.

Impératif français est même intervenu, mémoires et études à la main, à plus
d’une reprise auprès du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications
du Canada (CRTC) pour que cette situation inacceptable de discrimination soit
corrigée. Nous y avons dénoncé Star Choice et Bell ExpressVu pour leur refus,
entre autres, de diffuser intégralement la station régionale de Radio-Canada.

Star Choice a acquiescé à notre demande et a corrigé la situation. Bravo !

Mais Bell ExpressVu s’entête et refuse toujours de diffuser ici en Outaouais
l’ensemble des émissions de la station régionale de Radio-Canada alors qu’elle
diffuse plusieurs stations de télévision des états-Unis. Avec la complicité du
CRTC, elle prive ainsi ses abonnés de la possibilité de capter les émissions
régionales et les messages d’intérêt public; les commerçants et autres
organismes de la région sont aussi perdants, leurs publicités n’étant pas
captées par leurs clients abonnés à Bell ExpressVu.

Discrimination, exclusion, deux poids deux mesures, Bell Express Vu refuse de
diffuser intégralement la station de langue française de Radio-Canada, CBOFT,
mais le fait pour la station régionale de langue anglaise CBOT-TV !!!
ça pue l’iniquité !

Plusieurs citoyens et organismes se sont, à juste titre, plaint auprès de
Bell ExpressVu ( na.moreau@bell.ca ) et
du CRTC ( info@crtc.gc.ca ). D’autres le
feront ! En termes de service à la clientèle, c’est honteux! Bell ExpressVu a du
chemin à faire pour respecter le marché francophone de la région. C’est
pourquoi, nous leur avons même décerné notre célèbre Prix Citron! Et que dire du
CRTC, le principal responsable de ce grand gâchis dans le domaine de la
distribution des services télévisuels en français!

Dans le domaine de la distribution par satellite, des combats et des luttes
s’imposent toujours!

Jean-Paul Perreault
Président
Impératif français

Adresses utiles :

Bell ExpressVu
na.moreau@bell.ca

Conseil de la radiodiffusion et des
télécommunications du Canada (CRTC)
info@crtc.gc.ca

(Le 13 octobre 2004)