AUDIOVISUEL

Permettez-moi d’attirer votre attention sur l’article « La lourde tâche du
gendarme de l’audiovisuel », publié par Le Monde de l’Education 05/2004, pages
33 à 35 : ce texte pourrait peut-être alimenter notre réflexion ou encore nous
permettre d’enfoncer quelques clous ou de trouver des alliés.

Quelques extraits :

« Titres des émissions en anglais, dérives langagières des animateurs : le
respect de la langue française n’est plus ce qu’il était dans l’audiovisuel,
même public. Mais que fait le CSA ?

Que reste-t-il … de la loi Toubon sur la francophonie ? Voté le 04-04-94
pour, notamment, renforcer le « respect de langue française, ce texte semble
aujourd’hui lettre morte. Illustré dans les journaus télévisés par les termes «
embedded », « task force »…. l’anglicisme est revenu en force depuis quelques
années. Thierry Ardisson, présentateur de « Tout le monde en parle » (France 2)
s’en fait une spécialité [exemples…]
….
La télévision peine aussi à inventer les substituts français de dénominations
comme « making of », « talk-shows » ou « best of »…

La loi a fait long feu
« Selon la loi, les chaînes françaises doivent s’efforcer ‘intituler leurs
émissions en français, ce qu ‘elles font très modérément surtout en ce qui
concerne les programmes de grande écoute destinés aux jeunes. », déplore Joseph
Daniel, l’un des 9 sages du CSA.
« L’absurdité la plus évidente est que ces chaînes revendiquent que soient
reconnues comme des oeuvres originales d’expression française des émission de
télé-réalité telles que « Loft Story », « Star Academy » ou «Totally Spies »…
( !)
…..Les conseillers du CSA ont tenu une séance plénière le 9 mars sur le sujet
et une série de réunions avec les diffuseurs a commencé.. ;qui pourraient
déboucher sur de nouvelles recommandations. ……

L’alerte est donnée
Seule sentinelle encore en activité, le CSA, dont La Lettre mensuelle
publie une rubrique « Langue française », manière de passage en revue des
travers et modes linguistiques audiovisuel. ………
Excédés, enseignants et parents d’élèves envoient un abondant courrier au CSA
afin qu’il rappelle à l’ordre les présentateurs à la langue fourchue…
…………
Lot de consolation, la grand-messe annuelle de l’orthographe, « Les Dicos d’or
»…
Depuis le 3 avril est aussi apparu un programme court « Démo des mots » où le
lexicologue … Alain Rey explicite un terme … C’est la Fédération française
des banques qui finance cette série ( !) …. Bien entendu, à la télé, la parole
est d’argent, comme l’assure le proverbe.

Ludger Staubach
aplce@voila.fr

(Le 28 mai 2004)