ASSOCIATION DES COMMUNAUTÉS FRANCO-ONTARIENNES (ACFO)

L’ACFO provinciale ne s’appellera plus l’Association canadienne-française de l’Ontario. Désormais, elle portera le nom d’Assemblée des communautés franco-ontariennes, tout en gardant le même acronyme. Ce changement a été adopté lors de la dernière journée de l’assemblée générale annuelle de l’organisme, à Toronto. La quarantaine de délégués ont aussi élu par acclamation Jean Poirier pour remplacer Jean-Marc Aubin à la présidence.

L’ancien député provincial Jean Poirier se décrit lui-même comme un homme direct. En tant que président de l’ACFO régionale de Prescott-Russell, il refuse depuis quatre ans toute subvention de Patrimoine Canadien, pour protester contre le niveau de financement du fédéral.

M. Poirier rejette maintenant la proposition de fusion avec la direction de l’entente Canada-Communauté-Ontario. Il réclame plutôt la dissolution de cet organisme, qui distribue les subventions du fédéral aux différents groupes franco-ontariens. « Il y a sûrement un bien meilleur moyen d’aider les communautés francophones, d’une façon plus professionnelle », affirme-t-il. M. Poirier veut d’ailleurs en discuter avec la ministre du Patrimoine Canadien, Liza Frulla.

L’objectif de Jean Poirier est que l’ACFO redevienne le seul représentant de la francophonie ontarienne. L’organisme a d’ailleurs adopté son nouveau nom, Assemblée des communautés franco-ontariennes, pour se montrer plus ouvert à l’endroit des minorités ethniques. Cependant, plusieurs organismes, dont le Conseil pour l’intégration des francophones, ne veulent pas être représentés par l’ACFO.

Du reste, les coffres de l’organisme sont vides. Une assemblée générale extraordinaire doit avoir lieu d’ici quatre mois pour faire le point sur la restructuration de l’ACFO.

(Nouvelle extraite du site de Radio-Canada http://radio-canada.ca/regions/ottawa/nouvelles/200409/26/001-acfo_changement.shtml)

************
LES RéACTIONS NE SE FONT PAS ATTENDRE !

Jean Poirier à la présidence de l’ACFO : Bravo !

Il me fait plaisir de vous faire part que notre ami Jean Poirier, président de l’ACFO de Prescott et Russell ( association dont nous avons parrainée l’adhésion à la conférence des peuples de langue Française) a été élu «Président général» de l’ACFO samedi 25 septembre.

Avec l’élection de Jean Poirier à la tête de cet organisme, nous croyons plus que jamais, que l’ACFO doit être invitée à adhérer comme membre associé et de plein droit, à la Conférence des peuples de langue Française. Nous n’avons pas le droit de nous priver de la présence d’un organisme qui se voue à la défense de nos frères, de notre langue et de notre culture en terre ontarienne, organisme capable de jouer un «Grand rôle » dans toute la Francité et maintenant présidé par un président dont les mérites ont été reconnus par la France et ses concitoyens
canadiens et ontariens, et par les plus indépendantistes Québécois.

Les dirigeants de la Conférence des peuples de langue française doivent inviter cette association à se joindre cet organisme dans les plus brefs délais.

Salutations patriotiques,

Jacques Bergeron, président
section Ludger-Duvernay de la SSJB de Montréal et de
sa Délégation générale à Paris
jacberger@yahoo.fr

**************************

NDLR : Impératif français remet son Prix Lyse-Daniels à Jean Poirier :

21 mars 2004 – C’est à l’occasion de la Francofête et de la Semaine d’actions contre le racisme qu’Impératif français a dévoilé les noms des lauréats du Prix Lyse-Daniels 2004. Ces prix sont remis à des personnes et des organismes qui se sont distingués par leur contribution à la promotion ou la défense de la langue française et de la culture d’expression française. De Jean Poirier, le communiqué annonçant les noms des lauréats écrivait :

Le président de l’ACFO Prescott et Russell, M. Jean Poirier, qui oeuvre depuis de nombreuses années à la défense et la promotion du français en Ontario par son engagement sur la scène publique. M. Poirier a une feuille de route impressionnante. Il a siégé en tant que député à l’Assemblée législative de l’Ontario de 1984 à 1995. Il est également directeur pour l’Ontario au conseil d’administration de la Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada. M. Poirier a été et est toujours de tous les combats de la francophonie ontarienne. Par ce prix, Impératif français reconnaît le courage et la détermination de ce grand défenseur de la langue et tient à le remercier pour tous les efforts qu’il continue à déployer. M. Poirier peut être joint à jeanpoirier@hawk.igs.net.

 

******************************

COMMUNIQUé éMIS PAR L’ACFO

 

Jean PoirierCOMMUNIQUé DE PRESSE

JEAN POIRIER éLU à LA PRéSIDENCE
DE L’ASSEMBLéE DES COMMUNAUTéS FRANCO-ONTARIENNES

 

Le lundi 27 septembre 2004

Pour diffusion immédiate

L’ACFO Provinciale a tenu en fin de semaine sa 55e Assemblée générale annuelle au Collège français de Toronto. Quarante sept délégué.e.s s’y sont rendus pour relancer l’organisme porte-parole principal de la collectivité francophone de l’Ontario.

 

Les délégué.e.s de l’organisme créé en 1910 ont jeté les bases d’une restructuration majeure face aux nombreux défis de l’heure. Entre autres, un nouveau conseil d’administration a été élu pour amorcer les changements nécessaires pour redonner à l’ACFO toute la pertinence qu’un tel organisme doit avoir pour accomplir pleinement et sereinement un rôle aussi crucial au nom de plus de 500 000 francophones en Ontario.

 

Jean Poirier, le président de l’ACFO de Prescott et Russell, fut élu par acclamation au poste de président. De plus, neuf personnes constituent avec lui le nouveau conseil d’administration : André Thibert, Jules Duchesne et Joanne Mykula de la région du Nord, Yvon Beaudoin, Alcide Gour et Tharcisse Ntakibirora du Sud et Brian Beauchamp, Jeannine Proulx et Réjean Nadeau de l’Est.

 

On a procédé au changement de l’ancien nom de l’ACFO à l’Assemblée des communautés franco-ontariennes, un choix qui permet de conserver l’acronyme ACFO, tout en répondant à un souhait maintes fois exprimé pour une actualisation du nom lors de consultations récentes.

 

On a ajouté à la mission de l’ACFO un volet voulant que l’organisme soit également « la voix politique de la collectivité franco-ontarienne », point jugé essentiel.

 

D’autres changements majeurs ont été référés au nouveau conseil d’administration qui devra également se pencher sur la tenue d’une assemblée générale extraordinaire d’ici 120 jours.

 

– 30 –

 

 

Pour de plus amples détails : Jean POIRIER (613) 679-2337 ( le jour et en soirée)

(Le 26 septembre 2004)