APPLE EN ANGLAIS, APPEL EN FRANÇAIS

Huguette@sciencetech.com

On peut consulter l’ensemble des sites du Macintosh tout autour du
monde (voir tout au bas de :

http://store.apple.com/Apple/WebObjects/francestore/
), alors que même les
Danois, les Coréens, les Norvégiens ou les Brésiliens, et avec raison
d’ailleurs, ont l’opportunité d’être informés dans leur langue, sinon
sollicités, par le réputé fabricant Apple.

En outre, la Belgique et la Suisse, états aux multiples langues officielles,
bénéficient de sites Apple spécifiquement et entièrement de langue
française. Et ne parlons pas, bien sûr, de la France.

Or au Canada, pays aux deux langues officielles (sans compter le Québec, état
de langue française où le Mac – et ce, plus que partout ailleurs dans l’english
Canada d’ailleurs – connaît depuis ses débuts [1984] un succès qui ne s’est
jamais démenti), la Pomme dédaigne offrir un site pleinement français :
http://www.apple.com/ca/.
Elle y propose plutôt un site en anglais, d’une part, et un second (secondaire
surtout) au tiers français, au sixième franglais (« dupliqué » depuis le site
franco-français, on s’en doute…) et à demi anglais, d’autre part.

Macintosh se moque littéralement des Québécois et de tout ce qui
existe (ou survit) dans la langue de Diderot et de Gilles Vigneault en
Canada hors Québec.

C’est pourquoi, en dépit de l’appel du pied de mon compagnon depuis plusieurs
années, fan de la Pomme californienne, en dépit également de la qualité
indéniable du produit (dont je ne disconviens nullement), je me refuse à opter
pour l’univers ordinatique du Macintosh.

Par conséquent, gens d’Apple, j’irai (peut-être) vers vous le jour où
vous respecterez la langue des Québécois. à vous maintenant
d’estimer le moment opportun pour ce faire, c’est-à-dire : le renvoi d’ascenseur
vers cet état des Amériques où vivent, eu égard au prorata de sa population,
les plus fidèles clients
de votre firme.

Bien à vous,

Marianne Vaucouleurs,
Vaucouleurs@Q-bec.com

Citoyenne québécoise, 8 décembre 04