ANGLICISATION SYSTÉMATIQUE DES COMMERCES

consommateurs@metro.ca;
sac@iga.net;
randy_huckvale@igacanada.com;
Bwiest@igainc.com;
service_clientele@weston.ca;
service@provigo.ca

Bilinguisation / Anglicisation systématique des commerces au Québec

Re : QUÉBEC MADE IN CANADA

(et aussi: CANADIAN GROCERIES AGAINST QUEBECERS… ?)

Je vous invite à lire ces remarques critiques portant (entre autres) sur le
bilinguisme généralisé des chaînes d’alimentation ayant pignon sur rue au
Québec, alors que les mêmes bannières (via les circulaires publicitaires,
l’affichage, l’ambiance musicale, voire les messages auditifs à la clientèle sur
place, etc.) s’en tiennent au plus arrogant des unilinguismes anglais aussitôt
qu’elles sortent du territoire québécois pour pénétrer le territoire canadien.

Pourtant, c’est le Canada qui est officiellement… bilingue, et le Québec
qui est officiellement… français. Allez comprendre…

C’est particulièrement remarquable dans les régions frontalières, telle que
l’Outaouais, où, à dix minutes d’intervalle, on se voit offrir le bilinguisme
systématique en Québec («Mais il faut être ouvert, voyons!!!») et l’unilinguisme
anglais en Ontario («Respect…? What’s that???»).

J’ai également apprécié l’allusion à l’entreprise «RadioShack» (

http://www.radioshack.ca/estore/content/contactus.aspx?language=fr-CA
),
qui, il est vrai, bombarde sa clientèle de musiques qui invitent… à quitter
les lieux aussitôt qu’on y met les pieds. C’est du «bruit anglophone», voilà
tout.

Non seulement ces gens ne font nullement la distinction entre le Québec et le
«Rest of the North America», mais c’est à croire qu’ils ne ciblent comme
clientèle que le p’tit gars de douze ou treize ans («les nouveaux riches» ???).
Aussi, comme vous, M. Gélinas, je ne suis plus capable désormais d’entrer dans
aucune de leur succursale. Comme technique de séduction et de mise en marché
auprès des consommateurs, disons qu’on a déjà vu mieux… (à leur défense,
toujours de Radio Shack, je dois dire que leurs circulaires publicitaires sont
françaises – du moins dans ma région…).

Jean Dunois,
Pied-à-terre à Matane, bien que constant voyageur partout au Québec
jeandunois@sympatico.ca

(Le 10 décembre 2004)