VIVE TINTIN… LIBRE

VIVE TINTIN… LIBRE

M. Yves Février, webmestre
Fondation Hergé
Bruxelles (Belgique)
fondationherge@tintin.com

Monsieur,

J’apprends par le quotidien montréalais Le Devoir que votre patron M. Nick
Rodwell oblige en pratique M. Nicolas Sabourin, de Gatineau (Québec), à fermer
le site à la découverte de Tintin (tintin.qc.ca), site qu’il a fondé dès 1995 et
qui lui a valu de nombreux prix certes, mais aussi l’admiration et le respect de
milliers de tintinophiles à travers le monde.

Vous le savez, d’innombrables sites non officiels sont pourtant consacrés,
partout dans Internet, à des personnages réels ou fictifs de l’histoire et de la
littérature mondiales, voire à des personnalités encore vivantes.

S’aviser d’interdire l’un de ces sites, c’est faire preuve d’une mesquinerie
que le grand humaniste belge que fut Hergé – je pense ici surtout à Tintin au
Tibet – serait, j’en suis certain, le premier à déplorer et à dénoncer.

Au nom de la liberté d’expression,

Claude Rochon
Gatineau (Québec)
rochon.weitz@sympatico.ca

(Le 29 avril 2003)