TRISTE FLEUR…?

TRISTE FLEUR…?
«Voilà Québec», une attitude inqualifiable.

RéF.: « Cacher ce Fleur de Lys que je ne saurais voir »

M. Charest, Mme Magee, M. Barré (et autres concernés), redaction@voilaQuebec.com

Mes félicitations toutes particulières au concitoyen qui a rédigé ce mot critique.

Je suis outré par des manières semblables émanant de personnes présumées responsables et respectables, dont, par laisser-faire, le premier ministre du Québec en personne.

Cela dit, permettez-moi en l’occasion d’ajouter un petit grain de chlorure de sodium…

Si la rédaction de «Voilà Québec» fait montre d’une attitude inqualifiable (s’agit-il de fait d’un magazine de promotion touristique ou bien d’une feuille de propagandes?), il faut constater que ça dépasse même le constat de M. Gouin. Si on feuillette l’édition actuellement en vigueur, soit celle de l’été 2003, on remarquera en effet que la rédactrice en chef, Mme Lynn Magee, accepte sans difficultés d’autres publicités qui se moquent littéralement de la langue française.

Illustrations -.

– page S-25 : le restaurant «Charbon SteakHouse» donne également, tout comme «Serge Bruyère», priorité à l’anglais.

– page S-53 : la bijouterie «Webster» présente une réclame à 80% anglaise.

– page 10 : la multinationale américaine «AT&T» nous enfonce l’unilinguisme anglais dans la gorge! Le Québec, une servile colonie des états-Unis…???

Espérant ce complément d’informations utile en quelque manière, je vous salue…

Marcelin Gélinas
M.Gelinas@MonCanoe.com
Lévis, Québec
13 sept. 2003