TOURISME LOUISIANAIS

TOURISME LOUISIANAIS
Les Acadiens auraient été déportés de France (et du Canada) pour des raisons
religieuses !

En parcourant le site officiel du tourisme louisianais, et en cherchant la
page relative à l’histoire des Cadiens, c’est avec un certain étonnement que
j’ai trouvé les deux lignes suivantes, sensées retracer leur histoire:

"If anything positive comes from tragedy, it’s the clarity it brings. It
gives one the ability to see what’s really important in life-and to celebrate
it. Family. Friends. A beautiful day. This is what it’s all about. Perhaps the
unique "joie de vivre" attitude of Louisiana’s Cajun people is a result of years
of suffering.

Persecuted for their Catholic religion, the Cajuns were first driven out of
France and then from Canada before settling in Louisiana. Perhaps it was this
struggle that allowed them to turn soup into gumbo, the washboard into a musical
instrument, and the swamps of Louisiana into a paradise."

www.louisianatravel.com/regions/cajun.cfm

Il y a de quoi être surpris: d’abord, il n’y est fait aucune mention claire
de la tragédie subie par les acadiens lors du "grand dérangement", ensuite il
est écrit de manière laissant clairement comprendre ( à moins que n’aie rien
compris) que les Acadiens auraient été chassés du Canada pour des raisons
semble-t-il religieuses, ses mêmes raisons qui les auraient déjà fait chasser de
France auparavant !?

Curieux, non ? Donc, ils ont été expulsés du Canada, ( drame très pudiquement
mentionné ), mais en plus, les Anglais n’ont fait, après tout, que répéter la
même chose que les Français de France ont déjà fait . On ne peut donc pas trop
leur en vouloir.

Je connaissais déjà la manière par laquelle la majorité des médias
anglophones d’ Amérique du nord traitent du problème, cherchant pratiquement
toujours à minimiser cette page de l’histoire, je connaissais déjà leur capacité
à "inventer" des choses, mais là, un pallier supplémentaire est franchi.

Bref, la question que l’on peut se poser, pour finir, est la suivante:
s’agit-il s’une erreur préméditée, ou d’un simple manque d’attention ou d’une
méconnaissance de l’histoire?

En ce qui me concerne, aucune des deux possibilités ne m’étonnerait.

Par ce courriel, mon chapitre consacré à la Louisiane est ainsi clos.

Zoua Ily ( zouaily@yahoo.fr )

(Le 24 janvier 2003)