RFO ST-PIERRE-ET-MIQUELON

Le 27 janvier 2003

Madame Sheila Copps
Ministre du Patrimoine
Gouvernement du Canada
Ottawa, Ontario

Monsieur William Graham
Ministre des Affaires étrangères
Gouvernement du Canada
Ottawa, Ontario

Madame,
Monsieur,

Objet : La télévision de langue française au Canada

Depuis novembre 1999, les émissions de RFO Saint-Pierre-et-Miquelon et RFO
SAT, sont, avec l’autorisation de l’instance de régulation canadienne, le CRTC,
diffusées par câble et satellite au Canada, de Saint-Jean de Terre-Neuve à
Vancouver.

Selon les informations que nous possédons, instruction aurait été donnée
récemment d’installer une cage de Faraday devant l’émetteur de RFO
Saint-Pierre-et-Miquelon pour empêcher cette diffusion. Les Américains, de leur
côté, soucieux de promouvoir leur langue et leur culture, installent des
émetteurs à la frontière canadienne nous envahissant ainsi de leurs stations et
émissions, souvent de qualité douteuse.

Nous ne comprenons évidemment pas la décision des autorités françaises
puisque ces RETRANSMISSIONS n’enlevaient rien, ni à RFO, ni à l’état français.

Nous nous expliquons donc très mal que, d’un côté, les ondes télévisuelles
canadiennes soient à ce point américanisées grâce à la diffusion analogique et
numérique de stations et émissions étrangères étatsuniennes au contenu de
qualité incertaine et que, de l’autre, la France et RFO décident de rendre
techniquement impossible la rediffusion au Canada de RFO –
Saint-Pierre-et-Miquelon, une station de langue française.

Votre intervention s’impose afin que les autorités françaises reviennent sur
leur décision d’empêcher la diffusion au Canada des émissions de RFO –
Saint-Pierre-et-Miquelon, alors que nous sommes envahis par les stations et
émissions étatsuniennes, souvent de qualité inférieure.

La France et le Canada, deux des pays membres de la Francophonie les plus
proches par la culture et par l’histoire, doivent faire plus pour la défense et
la promotion de la diversité culturelle mondiale en assurant, entre autres, un
plus grand rayonnement et une plus grande diffusion sur tous les continents des
cultures d’expression française qui sont les leurs.

Une éventuelle association avec la France pour la retransmission de RFO –
St-Pierre-et-Miquelon au Canada aurait sans aucun doute une valeur d’exemple
très souhaitable.

Veuillez agréer, Madame la ministre, Monsieur le ministre, l’expression de
nos sentiments distingués.

Le président,

Jean-Paul Perreault
Impératif français
Recherche et communications

c.c. M. Bernard Landry
Premier ministre du Québec

Mme Louise Beaudoin
Ministre des Relations internationales

Mme Diane Lemieux
Ministre de la Culture et des Communications

Monsieur Gérard Grignon
Député de Saint-Pierre et Miquelon