QUEL CYNISME !

QUEL CYNISME !

L’aéroport de Dorval sera rebaptisé «Aéroport Pierre-Eliott-Trudeau». Quel
affront aux Québécois!

Certains considèrent que P.E.T. aura été un politicien d’envergure mais nul
ne pourra nier qu’il avait une profonde aversion pour le peuple du Québec qu’il
qualifia un jour de «dégeulasse petit peuple de maîtres chanteurs» et personne
ne pourra oublier tous les gestes posés contre le désir de milliers de
Québécoises et Québécois qui aspirent toujours à la reconnaissance de leur
statut de nation distincte. Il ne mérite pas qu’on le traite de héros.

Non seulement s’est-il entêté à combattre farouchement René Lévesque et les
nationalistes québécois (loi des mesures de guerre en 1970), mais c’est à lui
que nous devons le rapatriement unilatéral de la constitution (1982), c’est à
dire, la diminution des pouvoirs et des droits du Québec à l’intérieur du
Canada.

P.E.T. a aussi procédé à l’expropriation sauvage et excessive de près de 100
000 acres des meilleures terres agricoles du Québec, dans notre région, à
Sainte-Scholastique.

Aujourd’hui, Mirabel n’existe plus. Tout ce qui est commercial est destiné à
Toronto; l’international à Dorval; la population des Laurentides a perdu des
terres d’une valeur inestimable et des milliers d’emplois.

Changer le nom de Dorval en celui de P.E.T., une autre insulte que nous
devons dénoncer!

Mme Diane Bourgeois,
La Revue de Terrebonne
Mercredi le 3 septembre 2003