PROVIGO/LOBLAWS – MENTALITÉ D’ÉPICIER

« Provigo / Loblaws ». Mentalité d’épicier

Le Québec compte 8% d’anglophones. Or dans vos établissements la musique est
essentiellement anglo-américaine, vos produits sont présentés le plus souvent
par le côté anglais de l’emballage, et votre circulaire commerciale hebdomadaire
est bilingue. Or ma famille et moi en avons décidément marre de cette SAPE
constante, généralisée et sciemment entretenue de la langue majoritaire /
véhiculaire des Québécois. D’autant plus que pendant ce temps, la totalité de
vos entreprises – la totalité, je dis bien (je voyage beaucoup.) – reste
rigoureusement et exclusivement unilingue anglaise partout en territoire
canadien.

Encore et toujours le vieil et tenace impérialisme anglo-canado-saxon :
bilingue au Québec (alors qu’il s’agit d’un état officiellement français et
massivement francophone), anglais en Canada (pays officiellement bilingue, alors
que 25% de la population y est en effet d’expression française). Cherchez
l’erreur. Or quant à moi, je ne cherche plus. Aussi est-ce « à l’unanimité des
voix » des cinq membres de ma petite (?) famille que désormais – PROVIGO
(Conglomérat LOBLAWS / WESTON / MAXI / Axep / l’InterMarché et al. :

http://www.loblaw.com/fr/apercu_profil.html
et
service_clientèle@weston.ca +
service@provigo.ca ) – nous vous
retirons définitivement notre clientèle.

Louis Gauthier ( lg.qc@voila.fr )

Montréal, ce 15 novembre 2003 (il y a 27 ans aujourd’hui.)