OTTAWA, CAPITALE DU CANADA

OTTAWA, CAPITALE DU CANADA
Canada – Une capitale où les francophones ne sont pas les bienvenue !

Lettre expédiée à la Ville d’Ottawa :

Ottawa, le 14 novembre 2003

Hôtel de ville d’Ottawa
110, avenue Laurier Ouest
Ottawa (Ontario)
K1P 1J1

Objet : Plainte contre la ville d’Ottawa, non respect du bilinguisme envers
ses propres

citoyens francophones payeurs également de TAXES

Madame,

Monsieur,

Je vous écris pour formuler une plainte au sujet du bilinguisme à Ottawa car
j’estime que mes droits de service en français n’ont pas été respectés.

Je suis un citoyen qui habite Ottawa depuis près de six ans. J’ai subi
quelques situations désagréables auxquelles j’ai dû faire face depuis un an.
L’hiver dernier, les travailleurs de la ville ont à plusieurs reprises oublié de
déblayer la neige dans ma rue, et ce, même parfois pendant plus de 34 heures. à
un certain moment, la situation était tellement difficile que nous devions nous
entraider entre voisins pour pousser nos voitures afin d’être capable
d’effectuer certains déplacements nécessaires, et ce, tous les 10 minutes durant
une journée entière. Vu la situation, j’ai appelé à la ville d’Ottawa pour
discuter du problème avec ma conseillère municipale Wendy Stewart. Cette
dernière était incapable de me parler dans ma langue qui est le français.

Sommes-nous pas dans une ville bilingue à Ottawa répète sans cesse la
Commissaire aux langues officielles, Dyane Adam, et notre maire, Bob Chiarelli.
J’en doute beaucoup !!!

J’ai vécu une autre situation embarrassante le 14 novembre 2003. J’ai
stationné ma voiture à peine une trentaine de secondes sur les feux de hasard
dans une zone interdite. à mon retour, j’aperçois un agent de la ville qui me
remet une contravention. J’ai tenté de lui expliquer que j’étais sur les feux de
hasard pour une très courte période de temps et il m’a répondu en anglais qu’il
était incapable de me servir en français. Pourtant, nous sommes dans une ville
bilingue répète sans cesse la Commissaire aux langues officielles, Dyane Adam,
et notre maire, Bob Chiarelli.

Je crois que mes droits en tant que francophone dans la ville d’Ottawa sont
bafoués et que le respect du bilinguisme est une fois de plus mis de côté. Il
serait donc normal que nos conseillers et conseillères ainsi que nos agents de
la ville soient capables, ou du moins fassent l’effort, de nous parler en
français !!!

Je dépose officiellement une plainte formelle contre l’actuelle conseillère
en poste dans mon quartier, Wendy Stewart, ainsi que l’officier monsieur
Desnoyer qui tour à tour ont été incapables de me servir en français dans une
supposée ville bilingue
.

En espérant obtenir une réponse satisfaisante, veuillez agréer, monsieur,
madame, mes salutations distinguées.

William Leclerc ( ctanyan@rogers.com
)
Ottawa (Ontario)

cc: Dyane Adam, Commissaire aux langues officielles
Denis Gratton, chroniqueur au Journal Le Droit
Bob Chiarelli, maire de la ville d’Ottawa
Jean-Robert Gauthier, Sénateur
Jean-Paul Perreault, président d’Impératif Français
Wendy Stewart, conseillère municipale