MICHELIN «CANADA»

MICHELIN «CANADA»

NDLR – Nous vous invitons à lire le texte «MICHELIN CANADA Un cheval à dégonfler»

Cher monsieur Hamel,

Les normes canadiennes de la publicité (NCP) vous remercie de votre courriel au sujet de la publicité de Michelin et de la chanson en langue anglaise, dont il est assorti.

Ce que nous avons appris, et cela nous a été confirmé au début de l’année 2003, c’est que l’Office de la langue française, qui est chargé de l’administration de la Charte de la langue française qui a décrété que le français est la langue officielle du Québec, place les chansons, quelle qu’en soit la langue, dans la catégorie du culturel. Avec le résultat que la charte ne s’applique pas. Cela dit, si vous désirez vous plaindre à l’OLF, n’hésitez pas à le faire.

Nous vous souhaitons bonne chance.

Niquette Delage ( ndelage@normespub.com ), directrice des normes, Les normes canadiennes de la publicité

*************************
RéPONSE DE M. HAMEL :

Bonjour madame Delage,

je vous remercie de votre réponse. à ce que je vois, la Charte de la langue française (que l’on appelle souvent le gros Gruyère 101) est vraiment une bonne blague puisque tous les trous qui s’y trouvent, permettent à tout le monde de s’en soustraire. Et les libéraux qui viennent d’arriver au pouvoir ne seront pas là pour aider la cause, de toute évidence.

Yves Hamel [hamelyves@videotron.ca]

Note : Le lecteur peut s’il le désire communiquer son sentiment personnel à la firme interpellée par le truchement des adresses électroniques suivantes, d’abord en Canada: http://www.michelin.ca/ca/fre/mail.htm
(incidemment, on notera que chez Michelin courrier se lit ‘mail’, et français… ‘french’!:
www.michelin.ca/ca/fre/mail.htm ) et puis en France… «Corporate»: http://www.michelin.com/corporate/fr/infos/contact.jsp

(Le 24 avril 2003)