LES ÉTATS-UNIS D’AMÉRIQUE

LES éTATS-UNIS D’AMéRIQUE
(L’article suivant de Dominique Daquet nous a été communiqué par M. Jacques
Bergeron jacberger@yahoo.fr )

Jusqu’où doit aller la reconnaissance de la France pour l’aide de 1945 ?

La France et l’Europe doivent-ils suivre aveuglément les états-Unis parce
qu’un jour, ces derniers ayant été attaqués par les Japonnais, (toujours leurs
intérêts) ont décidé d’intervenir en Europe, sous le prétexte de devoir l’aider.
Ne nous trompons pas. Leur prétexte n’était qu’un faux-fuyant. On intervenait
d’abord et surtout pour ses propres intérêts et ceux de l’Angleterre ensuite, et
surtout, pour assurer la présence des états-Unis en Europe et promouvoir leur
hégémonie sur les peuples.

Jamais ils ne l’ont fait pour la France, ou l’Italie ou la Belgique et pour
tout autre pays.C’était et ce sont toujours leurs intérêts et ceux de
l’Angleterre, et ceux des pays de langue Anglaise. Est-ce que les états-Unis et
les pays de langue anglaise ont demandé la permission à la France de l’espionner
avec leur système échelon pour mieux leur soutirer des contrats de vente
d’avions au profit de Boeing et d’autres sociétés états-Unisiennes? Est-ce
qu’ils ont demandé à la France ce qu’elle pensait de l’odieuse ingérence des
états-Unis dans ses affaires africaines? N’ont-ils pas tout fait, et ne font-ils
pas tout, pour faire disparaître notre langue et notre culture par le truchement
de louverture des marchés? Vraiment il faut être aveugle pour ne pas voir le jeu
de ce pays dont les dirigeants parlent de liberté pour mieux dominer leur
peuple. On n’a qu’à voir ce qu’ils lui ont imposé depuis le 11 septembre 2001.
Encore hier, dans leur grand désir de liberté, sous le prétexte fallacieux du
danger terroriste, n’ont-ils pas voulu interdire la tenue de manifestations de
protestation contre la guerre que George W et ses sbires veulent faire à l’Irak
? Non , vraiment, les états-Unis d’Amérique et leurs dirigeants n’ont pas de
leçon à donner au monde sur la liberté et les droits des peuples. Leur racisme,
exprimé par leurs journaux à leur olde,( ici il faut inclure les journaux du
Canada Anglais qui ont appuyé ce racisme et en ont rajouté) contre le peuple de
France et ses dirigeants ne les honore pas beaucoup. On doit tout de même poser
quelques questions à ces gens? Se souviennent-ils d’un certain Lafayette et de
ses troupes, qui les ont aidé à se débarrasser d’une mère-patrie appelée
Angleterre? Est-ce que par hasard ces gens ne connaîtraient pas leur histoire?
Ou sont-ils suffisants, au point d’oublier toute reconnaissance vis-à-vis la
France en croyant qu’ils auraient pu faire leur indépendance sans ces valeureux
hommes français?

J’ai, devant moi, la photo de la Frégate de la liberté, l’Hermione, ce
bâtiment que l’on a utilisé pour aider les sujets de l’Angleterre d’Amérique,
voulant se libérer des griffes de la mère-patrie afin de pouvoir jouir de la
liberté des peuples indépendants et libres? Et je me dis que si ce peuple
connaissait son histoire, que s’il avait la moindre reconnaissance de ce que des
hommes ont fait peur leur liberté, leur racisme se changerait en admiration et
en remerciements pour les descendants de ces vaillants soldats leur ayant permis
de se développer et de prétendre à la domination du monde. Pour les Anglais du
Canada, c’est une toute autre histoire. Leur racisme continuera de s’exrcer
contre la France et ses descendants car ils n’ont jamais accepté que Lafayette
soit venu aider nos voisins du sud à se libérer de l’Angleterre.Il ne faut
jamais oublier que les loyalistes ont fui les états-Unis pour venir s’installer
en Canada, bien sûr, en s’emparant des terres des Canadiens ( lire des Français)
sans les indemniser. Et antérieurement à cette arrivée massive de ces dignes
sujets de Sa Majesté, n’oublions jamais que ce peuple anglais du Canada, avec la
complicité de l’Angleterre et de son gouvernement, s’est permis de déporter les
premiers colons de la nouvelle France, les Acadiens en 1755, dans le premier
voyage organisé que les peuples aient connu. Aujourd’hui on appellerait cela, un
nettoyage ethnique. C’est peut-être pour cette raison, tout comme les Turcs
vis-à-vis la Arméniens, qu’ils ne veulent pas reconnaîtte cette action digne du
plus profond racisme que l’on peut exercer contre des peuples. Et l’on se permet
de juger Milocévic, alors que les Anglais et les Turcs ont fait pire. Vraiment,
les peuples anglo-saxons n’ont pas de leçon de respect des droits et liberté à
donner aux autres peuples.Et encore moins, le droit de comdamner le racisme des
peuples, sans s’être regardés dans le miroir.

Peut-être, craignent-ils l’image qui leur serait retournée.

(le 16 février 2002)