LE FRANÇAIS SUR LE SITE DES JEUX OLYMPIQUES

LE FRANçAIS SUR LE SITE DES JEUX OLYMPIQUES
Argumentation fallacieuse.

Jeux olympiques
info@olympic.org

SVP faire suivre à MM. Richard Pound et Jacques Rogge.

Messieurs,

Je me permets de vous écrire car j’ai été choqué par votre proposition
récente de réduire les informations en français sur les sites internet des
Jeux olympiques :

http://radio-canada.ca/sports/jeux_olympiques/nouvelles/200306/04/003-francais.asp

En effet, vous omettez de mentionner un point très important dans votre
argumentation, à savoir que les sites internet en français des jeux de
Sydney et surtout de Salt Lake City étaient vraiment minables et loin de
fournir autant d’informations que la version en anglais (j’ai d’ailleurs
protesté à plusieurs reprises contre ce traitement scandaleux du français).
Comment s’étonner ensuite que la version en français soit peu consultée ?
J’ajoute également que les pages d’accueil des sites étaient très
déséquilibrées vu qu’elles étaient rédigées intégralement en anglais et que
seul un champ minuscule mentionnait qu’une version en français était
disponible. Je pense donc que votre argumentation est fallacieuse car il
est stupide de comparer des fréquentations de sites alors que les versions
en anglais et en français étaient profondément inégales.

Sur la version des jeux de Salt Lake City, les résultats des compétitions
n’étaient même pas disponibles ! Quant au site des Jeux de Sydney, lisez ce
qu’en dit Mme Anne Magnant dans son rapport : « En revanche, le site
internet du SOCOG comprend certes de nombreuses pages en français mais sa
traduction est loin d’être générale. Les actualités en particulier ne
figurent pas dans la version française. Le site en français était plus
intéressant à consulter avant les Jeux que pendant ou après ceux-ci. »
Adresse du rapport :

http://www.culture.fr/culture/dglf/JOlympiques/sydney_rapportAM.htm

Pour conclure, il serait vraiment souhaitable que les versions en français
des Jeux fussent réalisées avec beaucoup plus de sérieux et surtout que
l’équilibre linguistique soit réel entre les deux langues, ce qui n’a
quasiment jamais été le cas. C’est seulement ensuite que vos statistiques
de fréquentation auront un sens.

Bien à vous,

Daniel DE POLI
daniel.depoli@voila.fr

NDLR – Nous invitons nos lecteurs à communiquer sans tarder leurs
commentaires aux autorités des Jeux olympiques et à inviter les ministres
des affaires étrangères ou internationales de leur pays à intervenir.

(Le 5 juin 2003)