LE BILINGUISME EST UNE MALADIE

LE BILINGUISME EST UNE MALADIE
Le bilinguisme est une maladie dit une candidate à la mairie d’Ottawa

Extrait du site Internet de Radio-Canada le mardi 4 novembre 2003 :

On a beaucoup parlé de bilinguisme, lundi soir, lors du seul débat de la
campagne électorale. Ce débat opposait sept des huit candidats à la mairie
d’Ottawa. Même si les discussions n’ont rien apporté de neuf, quatre des
candidats ont profité de cette tribune pour s’opposer avec vigueur à toute
expansion du bilinguisme dans la capitale fédérale.

La candidate Paula Nemchin a tenu à mettre les choses au clair dès le début.
Le bilinguisme, a-t-elle dit, est une maladie que de plus en plus de gens
contractent.

Terry Kilrea dont la campagne repose sur son opposition au bilinguisme a
soutenu que tout le monde appuie le bilinguisme pratique, mais que des régions
rurales comme Rideau et West-Carleton n’offraient pas de services en français
avant la fusion des villes d’Ottawa-Carleton et qu’elles doivent le faire
maintenant.

Même si le candidat Ike Awgu a tenté de faire valoir que la capitale d’un
pays bilingue devait être bilingue, les opposants au bilinguisme étaient
certains de détenir la vérité. « English is the language of Ontario», a dit
Paula Nemchin qui affirme être une franco-ontarienne de Timmins.

Finalement, le maire sortant a promis que personne ne perdra son emploi parce
qu’il ne comprend pas le français.

(4 novembre 2003)