LA SOCIÉTÉ MÉPHISTO

LA SOCIéTé MéPHISTO
France – Condamnée à deux amendes de 1 000 F

La société MEPHISTO, est un célèbre fabricant français de chaussures de
détente. Elle a son siège à Sarrebourg (Moselle) et de nombreux magasins en
France.

En 1999, les associations agréées, ALF et DLF avaient été alertées par leurs
adhérents de l’apparition du slogan « members of the MEPHISTO movement »,
sans traduction en français, dans les publicités, dans les magasins et sur les
sacs d’emballage de cette société.

Nos associations, par l’intermédiaires de Droit de Comprendre, étaient
intervenues auprès d’elle pour protester contre cette présentation abusive au
regard de la loi du 4 août 1994 et tenter de trouver un accord à l’amiable.

Cela nous avait d’ailleurs valu une réponse… en anglais, nous traitant avec
dérision.

à défaut d’obtenir une réponse satisfaisante, Droit de Comprendre
avait alors saisi les services de la répression des fraudes (DDCCRF) de Metz fin
1999. Une procédure fut entamée et elle a abouti à un jugement du tribunal de
grande instance de Metz du 17 octobre 2001 (n° de greffe M3631/2001, N° de
Parquet 9925754). Un défaut d’acheminement postal explique le retard de cette
information. Mais l’important est la conclusion.

La société MEPHISTO a été condamnée à deux amendes de 1 000 F pour
contravention à la loi du 4 août 1994 relative à l’emploi de la langue
française. Ces sommes sont certainement insignifiantes pour MEPHISTO mais ce
jugement est très important :

– C’est la première fois, à notre connaissance, qu’un tribunal condamne
l’absence de traduction d’un slogan commercial
présenté en langue étrangère.
Cela nous ouvre des perspectives d’actions possibles pour lutter contre le
déferlement des slogans en anglais dans la publicité écrite et télévisée.

Nous pouvons être satisfaits de cet effet de notre ténacité, de l’implication
de la DDCCRF et du Parquet de Metz.

Il nous reste à vérifier que le slogan fautif a bien été supprimé des
endroits où il s’affichait précédemment ou, au moins, qu’une traduction aussi
lisible et intelligible que la mention en anglais est désormais présente. Nous
comptons sur les adhérents et les sympathisants de France pour nous signaler
d’éventuelles anomalies.

Cordialement

Marceau Déchamps
dlf78@club-internet.fr

vie-président de Défense de la langue française

secrétaire général de Droit de Comprendre