LA FRANCE ANGLICISANTE

LA FRANCE ANGLICISANTE

VALéRY GISCARD D’ESTAING, EX-PRéSIDENT DE LA FRANCE ANGLICISANTE ET
QUASI-ANGLICISéE, MEMBRE DE LA DIGNE ACADéMIE (de quoi au juste?).

Que penser des membres de l’Académie Française, de ceux qui sont "supposés"
protéger notre langue! 3 ont osé voter contre Valéry G.D., 12 ont manqué de
courage en annulant leur bulletin et 19 ont nettement trahi la cause!

Je ne pense rien de mal de Valéry G.D. sauf qu’il n’aurait jamais dû occuper
le poste de Président de la France et d’oser se présenter à l’Académie
Française. Ce qui est important est la constatation que cette Académie est
devenue un attroupement de (excusez l’expression) petits vieux séniles qui ont
la responsabilité de décider du présent et de l’avenir de notre langue.
L’indignation atteint parfois un tel paroxysme qu’on ne peut plus demeurer à
l’intérieur de la voie de la diplomatie et qu’on doit dire les vraies choses.

Cette institution vieillotte est devenue nuisible pour notre langue! Elle
avait pour mission première de protéger la langue française. Loin de la protéger
ou de ne rester que neutre, elle l’attaque dans sa profondeur en élisant V.G.D.
en remplacement de Lépold Sédar Senghor qui, lui, n’étant même pas un vrai
Français, fut un Français de profondeur, quelqu’un qui adopta cette langue pour
la faire sienne jusque dans ses tripes. Un Français comme Valéry G.D., traître à
ses origines et à sa nation, est élu à l’Académie par des complices, des
traîtres également.

Comment peut-on faire le ménage dans cette vieille institution? Si ce n’est
pas possible, comment peut-on abolir cette Académie qui n’a plus de
signification, qui renie son énoncé de mission? Sommes-nous des "Don Guichotte"
qui nous battons contre des "vieux moulins à vent"? Quelle tristesse! Savoir que
nous possédons une des plus belles langues au monde et que les "nôtres"
préfèrent l’échanger contre 30 deniers!

Cette trahison de la France ne date pas d’aujourd’hui! Si la France avait eu
du cran, toute l’Amérique serait française aujourd’hui. Dira-t-on la même chose
dans 150 ou 200 ans? On ne peut refaire l’histoire; elle se vit à partir de
décisions ou de manques de décisions! Mais, quels tristes sires sont ces gens
construits avec de la guimauve ou dont des intérêts autres dirigent leurs pas!

Georges-Henri Huard, professeur à l’UQAR, ardent défenseur de la langue
française ( georgeshenri2000@yahoo.fr
)
Rimouski, Québec (Le 14 décembre 2003)

*******************
COMMUNIQUE DE L’A.FR.AV

Le 13 décembre 2003 – N’oublions jamais que lors de sa victoire à l’élection
de la présidence de la République, M. Giscard d’Estaing s’était d’abord adressé
au monde en anglais, et nos télévisions avaient retransmis en direct, puis en
différé cette allocution. Ce choix de l’anglais a été fait, il y a plus de
trente ans et, depuis lors, l’anglais n’a cessé de progresser partout.

Au pouvoir, Giscard s’était fait le chantre du bilinguisme français/anglais.

à noter également que lors d’un voyage officiel en Louisiane, en tant que
Président de la République française, il s’était exprimé en anglais au grand
désespoir des Louisianais francophones qui essaient depuis des années de
restaurer le français dans cet état.

Enfin, récemment, lors de l’élaboration de la pseudo future Constitution
européenne, il a fait la sourde oreille sur les problèmes linguistiques que
l’élargissement à 25 états allaient soulever. En cela, il n’a répondu à aucune
association de défense du français et n’a prévu, dans sa constitution, aucun
article garantissant l’avenir des langues nationales européennes…

Bref, Giscard n’est pas l’ami de la langue française.

Dans ces conditions, comment se fait-il qu’il ait atterri à l’Académie
française ?

PROTESTONS :


contact@academie-francaise.fr

Source :

A.FR.AV
( WWW.francophonie-av.com )

(Le 14 décembre 2003)