LA FÊTE DES PISSENLITS OU DES ASPERGES

LA FêTE DES PISSENLITS OU DES ASPERGES
De Gaulle, Wolfe et les jours de fête.

Un correspondant (Le Droit, 3 juin 2003) critique le fait que le Québec a
érigé une statue pour honorer la mémoire du Général de Gaulle. Mais il n’a pas
remarqué que le Québec fourmille de rues, comtés, places et statues (dont une à
l’Assemblée nationale) honorant la mémoire de James Wolfe qui a été un
envahisseur étranger. Certains diront qu’il fait partie de notre histoire.
Pense-t-on qu’il n’a pas autant dérangé que Charles de Gaulle ?

Ne parlons pas des autres personnes, ennemies de la Nouvelle-France et des
Canadiens qui sont aussi honorées au Québec telles les Chatham, Amherst, Durham,
etc.

Oublie-t-il que 65 % des Québécois francophones ont voté pour l’indépendance
en 1995 ?

Maintenant, ce correspondant voudrait un nom rassembleur pour la fête des
patriotes et suggère la fête des lilas. Pourquoi ne pas changer aussi le nom de
la fête du Canada qui n’est pas rassembleur pour les indépendantistes et
l’appeler le fête des pissenlits ou des asperges. Quant à Pâques, pas
rassembleuse pour les non-chrétiens, cela pourrait devenir la fête du chocolat
ou des lapins !

Guy Fontaine,
Gatineau

(Le 13 juin 2003)