LA DERNIÈRE GOUTTE

SECOND CUP – La Goutte qui fait déborder la tasse

à l’attention de : customerSat@secondcup.com, marketing@secondcup.com,
franchises@secondcup.com, ressourceshumaines@secondcup.com,
relations_investisseurs@secondcup.com, feedback@secondcup.com

Je tiens à vous dire que je suis indignée par les manières fort peu
respectueuses des cafés SecondCup en territoire québécois.

Et comme si ce n’était suffisant, vous ajoutez le beurre de l’insulte sur la
tartine de l’injure en répondant en anglais uniquement (bien que j’aie pu
finalement être comprise en français) au numéro de téléphone que vous
proposez sur votre site, soit le 1-800-338-2610
( http://www.secondcup.com/french/contact/default.asp ).

Vous ne daignez jamais non plus, ce qui incidemment m’a été confirmé par de
multiples correspondants, répondre aux courriels que l’on vous achemine – ne
serait-ce que par le truchement d’un banal accusé de réception.

Conclusion : Second Cup démontre hors de tout doute maintenant qu’elle est
une entreprise qui vise à faire des affaires (et donc de l’argent) partout
au Québec (et pas seulement à Montréal, d’ailleurs), mais dans le plus
constant mépris des Québécois/es. Et ce, aussi bien en ce qui regarde la
raison sociale non francisée et les choix musicaux qu’en ce qui concerne –
on le voit tout de suite – le piètre service à la clientèle.

Si rien n’est parfait en ce "bas-monde", je vous l’accorde, il y a tout de
même des limites à se moquer systématiquement des gens de la sorte. J’aime
bien votre café, il est vrai. Mais il est certain que je ne retournerai plus
jamais, désormais, dans vos établissements.

à croire que vous attendez de devoir fermer vos portes pour comprendre de
quelle manière il eût fallu les ouvrir avec intelligence, hospitalité sinon,
tout bêtement, savoir-vivre…

Salut.

Marianne Vaucouleurs
Montréal, Qc
Vaucouleurs@q-bec.com

(Le 21 juin 2003)