JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA FRANCOPHONIE

JOURNéE INTERNATIONALE DE LA FRANCOPHONIE
Le Secrétaire général de l’OIF invite l’ensemble des francophones des 5
continents à fêter la prochaine Journée internationale de la Francophonie, en
2003.

Comme chaque année, nous célébrons, le 20 mars, la Journée internationale de
la Francophonie.

Le 20 mars est véritablement devenu pour tous les Francophones, sur les cinq
continents, le symbole de notre appartenance commune, une appartenance fièrement
et librement revendiquée.

Parce qu’être francophone c’est partager une langue commune, mais aussi des
valeurs, sans prétendre en détenir le monopole : la démocratie, la liberté, les
droits de l’Homme, la justice, la solidarité, le développement, la diversité
culturelle.

C’est aussi aller de l’avant dans nos efforts en faveur de la formation et de
l’éducation. A ce titre, j’attends beaucoup des Etats généraux de l’
enseignement du français en Afrique qui se tiendront à Libreville, du 17 au 20
mars 2003. Je mesure pleinement le rôle essentiel de l’éducation dans le
processus de développement de nos Etats et de nos peuples car l’espace
francophone est encore, trop souvent, un espace où perdurent analphabétisme et
pauvreté.

J’attache également une grande importance à la participation active de tous
les francophones aux grandes conférences internationales pour y faire entendre
notre voix. Je pense tout particulièrement au Sommet mondial sur la société de
l’information qui se tiendra à Genève fin 2003, que nous préparerons ensemble
lors d’une Conférence ministérielle sur les technologies de l’information et de
la communication en septembre prochain à Rabat.

Mais la Francophonie n’est pas seulement une affaire de diplomates ou une
succession de conférences. Avant de prendre mes nouvelles fonctions de
Secrétaire général de l’OIF, j’ai pu constater l’intérêt des jeunes, des femmes
et de l’ensemble de la société civile pour cet important rendez-vous qu’est la
Journée internationale de la Francophonie. Car à travers votre mobilisation,
vous montrez au monde la vitalité de votre engagement, l’ expression de votre
créativité et la solidarité qui vous anime. C’est vous qui portez avec le plus
de vitalité et de spontanéité le message que nous délivrons.

L’année dernière, ce sont plus de 100 pays qui ont pris la mesure de notre
richesse et de la réalité de notre communauté, à la fois diverse dans ses
expressions et rassemblée pour s’ouvrir aux autres : les lusophones, les
hispanophones, les arabophones, les russophones… Et défendre avec eux une autre
vision de la mondialisation. Celle qui recherche la paix et favorise la
connaissance de l’autre, celle qui célèbre l’universel en chacun.

Pour faire connaître le projet qui est le vôtre à cette occasion, je vous
invite à m’informer du programme de vos festivités et à l’annoncer sur le site
internet dédié à l’événement (

http://20mars.francophonie.org
).

Que la Francophonie, en ce jour de fête, soit célébrée avec ardeur.

Abdou Diouf
Secrétaire général de l’OIF

Tous les ans, des francophones et des francophiles des 5 continents célèbrent
la Journée internationale de la Francophonie.

Le 20 mars, c’est une journée de fête et une occasion pour célébrer la langue
française, ce lien qui unit non seulement les 170 millions de locuteurs recensés
de par le monde, mais aussi les 500 millions de personnes qui vivent dans les 56
Etats et gouvernements de l’Organisation internationale de la Francophonie
(OIF).

La célébration de cette journée donne lieu durant tout le mois de mars à de
multiples manifestations. Créé par l’Agence intergouvernementale de la
Francophonie, le site internet 20 mars présente l’ensemble des activités
organisées de par le monde à cette occasion.

La date du 20 mars a été retenue en commémoration de la signature, en 1970 à
Niamey (Niger), du traité portant création de l’ACCT, aujourd’hui Agence
intergouvernementale de la Francophonie, opérateur principal de l’OIF.

(Le 17 février 2003)