FOUR MICRO-ONDES SEARS

FOUR MICRO-ONDES SEARS
Pour quand les appareils électroménagers en français?

J’aimerais faire suite par la présente à ma plainte sur l’impossibilité
d’obtenir un four à micro-ondes avec affichage en français chez Sears, dix ans
après avoir une plainte similaire à l’OLF et avoir demandé à l’OQLF quel progrès
avait été accompli dans ce dossier de francisation en dix ans. Francisation qui
peut se réduire à très peu de choses : une planche autocollante à apposer sur
les commandes, un écran liquide d’affichage bilingue (disponible sur tous les
téléphones courants), à mon avis des opérations moins coûteuses que l’impression
en français d’un volumineux mode d’emploi rarement consulté.

J’ai reçu ce 7 octobre une lettre de l’Office québécois de la langue
française (N° Réf. 2003-022975) qui me répond comme il y a 10 ans que ces
appareils « bénéficient de l’exemption prévue à l’article 3 paragraphe 6 du
Règlement sur la langue de commerce de des affaires ». En conséquence l’OQLF
ferme le dossier. Voilà qui est excellent pour les statistiques : pas
d’infraction, la paix linguistique existe et tout est pour le mieux, sauf
évidemment que les consommateurs francophones ne sont pas capables d’obtenir des
électroménagers d’usage courant en français dans des magasins comme Sears.

L’OQLF ne pousse pas la plaisanterie jusqu’à expliquer les progrès accomplis
en une décennie. Il n’y en a pas eu, malgré l’apparition de nouveaux produits,
la démocratisation de ces produits et la modicité (quelques sous pour un
autocollant, un peu de prévoyance pour l’écran
liquide) de leur francisation.

Salutations attristées par cette sclérose et cette apathie,

Patrick Andries
hapax@iquebec.com

Adresse utile :
info-plaintes@oqlf.gouv.qc.ca

(Le 15 octobre 2003)