EXCLUS DE LA FÊTE DE LA FRANCOPHONIE

EXCLUS DE LA FêTE DE LA FRANCOPHONIE
Belgique – L’indispensable sursaut des francophones de Flandre.

Les 300.000 francophones de Flandre seront-ils éternellement exclus de la
fête de la Francophonie?

Une fois de plus l¹Association pour la Promotion de la Francophonie en
Flandre (APFF) prend les devants. Dans un "Numéro Spécial Francophonie" des
"Nouvelles de Flandre", l’APFF publie les résultats d’une enquête qu’elle a
réalisée auprès des partis politiques à propos de la protection de la
minorité francophone en Flandre.

Vous trouverez ci-joint un communiqué de presse relatif à ce sujet.

Edgar FONCK
directeur de l’APFF
edgar.fonck@dmnet.be

(Le 12 mars 2003)


COMMUNIQUé DE PRESSE

L’indispensable sursaut des francophones de Flandre

De Haan (Belgique), le 12 mars 2003 « Alors que sur les cinq
continents se prépare la ‘Journée internationale de la Francophonie’, les
300.000 francophones de Flandre se demandent s’ils seront éternellement exclus
de la fête. »
déclare Edgar FONCK, directeur de l’Association pour la
Promotion de la Francophonie en Flandre (APFF). « Leur sort se jouera au
moment des négociations pour la constitution du prochain gouvernement. C’est, en
effet, au cours de ces négociations qu’apparaîtra la volonté politique des
différents partis de reconnaître ou non une minorité francophone en Flandre. »

Une fois de plus l’APFF a pris les devants. Elle a prié les différents partis
politiques représentés au Parlement de répondre aux quatre questions suivantes :

  1. Dans les négociations pour la constitution d’un nouveau gouvernement,
    votre parti serait-il prêt à mettre sur la table la question de la
    reconnaissance de la minorité francophone en Flandre (et des autres minorités
    dans les autres régions, bien entendu) ? Insisteriez-vous notamment pour que
    soit ratifiée la Convention-cadre ?
  2. Estimez-vous que la signature d’un accord culturel entre les régions
    serait un moyen d’améliorer et d’approfondir les relations entre nos trois
    communautés ?
  3. êtes-vous disposé à réclamer que les moyens financiers nécessaires soient
    mis à la disposition des associations culturelles francophones actives en
    Flandre pour assurer leur survie ?
  4. Voyez-vous d’autres moyens pour garantir le maintien d’une vie culturelle
    francophone en Flandre ?

étant aujourd’hui reconnue comme un partenaire crédible et obligé dans toute
discussion portant sur l’avenir de la langue et de la culture françaises au nord
du pays, l’APFF a reçu un nombre important de réponses (PS, FDF, ECOLO, CD&V,
AGALEV et N-VA).

Ces réponses font l’objet d’un article publié dans le dernier numéro des «
Nouvelles de Flandre », l’organe de l’APFF. L’auteur de l’article n’est autre
que Marcel BAUWENS, président honoraire de l’Association générale des
journalistes professionnels de Belgique (AGJPB) et une des chevilles ouvrière de
l’APFF. En guise de conclusion il écrit :

« Une chose paraît tout à fait évidente : il est temps que les
francophones de Flandre prennent leurs responsabilités, se manifestent et se
mobilisent s’ils veulent éviter la disparition de la langue et de la culture
françaises en Flandre. (…) Le moment est historiquement crucial pour l’avenir
de la francophonie en Flandre : un sursaut vital doit avoir lieu. »

Note : L’article en question ainsi que le texte intégral des réponses
des partis politiques peuvent être consultés sur le site internet des «
Nouvelles de Flandre » (
www.dmnet.be/ndf
).

à propos de l’APFF

L’Association pour la Promotion de la Francophonie en Flandre (APFF) ne
poursuit aucun but politique et n’entend nullement remettre en cause le statut
linguistique de la Flandre. Elle veut simplement que le français, l’une de nos
langues officielles, ait droit de cité en Flandre au même titre que toute autre
langue. Elle désire en outre développer des relations harmonieuses avec les
autres cultures. L’APFF ne représente pas les francophones de Flandre; elle
s’adresse à tous ceux qui s’intéressent à la langue et à la culture françaises.

Cette promotion de la francophonie, l’APFF la réalise notamment en publiant
sur son site internet le magazine «Nouvelles de Flandre» (
http://www.dmnet.be/ndf ).
On peut y trouver outre l’agenda des activités en français, les adresses des
ressources francophones en Flandre, des articles et des informations sur la
francophonie en général. Un bulletin, version papier du magazine, est également
édité tous les deux mois.

Toute personne intéressée par l’APFF peut en devenir membre. La cotisation
annuelle s’élève à 12,50 € (504 BEF) pour la Belgique et 20 € (807 BEF) pour
l’Etranger à verser au compte 210-0433429-85 (Banque Fortis) de l’APFF asbl. Les
membres et les donateurs reçoivent le magazine «Nouvelles de Flandre» tous les
deux mois.

Association pour la Promotion de la Francophonie en Flandre (APFF asbl)
Spreeuwenlaan 12, B-8420 De Haan, Belgique
Téléphone : +32(0)59.23.77.01
Télécopie : +32(0)59.23.77.02
Courriel : apff@dmnet.be
Site : http://www.dmnet.be/ndf