DES AMÉRICAINS, ET DES «CANADIENS»…

DES AMéRICAINS, ET DES «CANADIENS»…

Lettre ouverte à Mme Lise Thibaud
Représentante de la Reine d’Angleterre au Québec

Décidément, les unitaristes canadiens prennent les Québécois pour des
imbéciles. Depuis que 60% des Québécois francophones ont dit «Oui» à la
«Souveraineté» en 1995 (même pas l’indépendance, comme s’il y avait une
différence…), les tenants de la «canadian unity» ne reculent devant aucune
technique pour faire disparaître toute allusion aux termes «Québécois», «peuple
québécois» et, bien sûr, «nation québécoise». à nier les réalités, on espère les
faire disparaître, dans certains milieux soumis au système qui tiennent le
Québec pour annexé depuis 1840…

Tout comme son émule canadienne Mme Clarkson, «gouverneure générale», Mme
Lise Thibaud, représentante de la reine d’Angleterre au Québec a vu son budget
de propagande augmenter d’un facteur énorme depuis 1995. Il ne faut reculer
devant rien pour convaincre ces Québécois qu’ils doivent leur survie à l’empire
canadien-britannique et à ses institutions, et qu’ils n’existent pas! Ce budget
sert particulièrement à se faire inviter par tout ce qui bouge au Québec, par
tous ces braves gens qui n’osent pas dire «non» à cette si gentille Mme Thibaud.

Cet effort de propagande vient de se manifester dans Le Nouvelliste du 9
octobre. On voudrait nous émouvoir à la lecture de la lettre d’une étatsunienne,
Mme Roxane Reagin, qui relate avec beaucoup de trémolos, dans un excellent
français, le malheureux accident de la route qu’elle a subi, et ses échanges
avec ces merveilleux «Canadiens» qui savaient parler anglais. Incidemment, cette
lettre était-elle en français ? Sinon, qui l’a traduite ?

Or, ce sont des Québécois qui ont aidé Mme Reagin, comme d’autres civilisés
l’auraient fait. Des citoyens du Québec. Des gens qui n’hésiteront jamais à
venir en aide à toute personne en danger, quelle que soit son origine. Des
membres d’une nation différente de celle de Mme Clarkson.

Si Mme Reagin avait écrit « Québécois » au lieu de « Canadiens », Mme
Thibaud, auriez-vous insisté pour que sa lettre soit publiée, probablement après
traduction ?…

Sachez qu’il y a une masse de Québécois qui refusent et refuseront toujours
l’annexion au Canada britannique.

Très sincèrement,

Jean-Luc DION, ing., D. Sc.
Trois-Rivières, Québec

JL.Dion@TR.cgocable.ca

« C’est souvent lorsqu’elle est la plus désagréable à
entendre qu’une vérité est la plus utile à dire. »
André GIDE

(Le 13 octobre 2003)