CONCORDIA FRANÇAIS

CONCORDIA FRANçAIS
Québec – Un véritable tour de force!

Le Concordia Français a finalement gagné son deuxième référendum.

à la question suivante: Acceptez-vous d’assurer de façon continue
l’existence du Concordia Français, seul journal francophone du campus, en
imputant des frais de 0,06$ par crédit par membre du CSU?

591 personnes ont répondu OUI (62 %) et 345 personnes NON (36 %)

C’est donc gagné. Le journal sera doté dès la session prochaine d’un budget
enfin raisonnable, d’un local (il était temps), d’équipements décents, d’un
téléphone…

C’est donc dire qu’après plus de 2 ans de sous-financement, d’innombrables
obstacles et un premier référendum perdu, le Concordia Français vient
d’assurer son existence et son indépendance à long terme.

On peut enfin dire qu’après 30 ans d’absence, le français s’est fait une
place dans la dernière université montréalaise (et peut-être québécoise)
d’où il était complètement absent. C’est un véritable tour de force.

Si vous avez des questions ou des commentaires, n’hésitez pas à écrire à
Marc-André Boisvert, actuel rédacteur-en-chef du journal au :
redaction@concordiafrancais.org

Vous pouvez aussi consulter le site Internet du journal au :

www.concordiafrancais.org

Le très très très heureux (et soulagé),

Gabriel Anctil
Fondateur et ancien rédacteur en chef du Concordia Français
ballonbleu@hotmail.com

(Le 28 novembre 2003)