BUDGET MANLEY

Budget Manley : un Plan d’action au double langage !

« Malgré l’espoir, bien légitime, que soulève, chez les francophones hors
Québec, le financement du Plan Dion dans le Budget Manley, je suis inquiet : je
crains que, comme d’habitude, ce plan et cet argent servent, encore une fois, à
soutenir l’anglais au Québec sans avoir d’impact réel sur la pérennité du
français au Canada » a déclaré le président d’Impératif français,
Jean-Paul Perreault, en prenant connaissance des données budgétaires.

M. Perreault a renchéri : « Les dernières données de Statistiques Canada
confirment le recul du français au Canada et au Québec, une tendance lourde:
partout, l’anglais enregistre des gains au détriment du français. Or, le 20
octobre 2002, le ministre Stéphane Dion a promis aux anglophones du Québec que
son plan d’action

« (…) répondra dans une large mesure aux priorités que vous avez cernées :
créer un cadre d’imputabilité qui constituera un mécanisme permanent de
consultation des communautés; s’assurer que les anglophones sont présents à tous
les niveaux dans l’effectif fédéral; effectuer des investissements ciblés qui
déboucheront sur des résultats concrets dans vos écoles et pour vos enfants;
fournir des ressources qui améliorent l’accès aux soins de santé dans votre
langue; prendre des initiatives stratégiques qui soutiendront le développement
économique de vos communautés. »

Ces sommes d’argent supplémentaires favoriseront l’anglicisation des
francophones et des allophones québécois. Ce même Plan d’action n’assurera
aucunement la préservation et l’épanouissement des communautés francophones et
acadienne. Il y a plus de trente ans, la Fédération des francophones hors
Québec
(FFHQ) hurlait « Au secours » dans son rapport Les Héritiers de
Lord Durham
. Des décennies plus tard, alors que leur taux d’assimilation a
grimpé de plusieurs points de pourcentage, le ministre des Affaires
intergouvernementales leur offre un plan qui, à toutes fins utiles, garantit
surtout l’avancement de l’anglais sur le territoire québécois. « Voilà ce que
donne la règle de l’équité appliquée à la façon habituelle du gouvernement du
Canada en matière linguistique », a conclu M. Perreault.

Les engagements de Stéphane Dion et le prochain plan d’action du gouvernement
du Canada à l’endroit de communauté anglophone du Québec :


http://www.pco-bcp.gc.ca/aia/default.asp?Language=F&Page=PressRoom&Sub=Speeches&Doc=20021020_f.htm

Le budget fédéral 2003 :

http://www.fin.gc.ca/budtocf/2003/budlistf.htm

Source :

Impératif français
C.P. 449
Aylmer (Québec)
J9H 5E7
Tél.: (819) 684-8460
Téléc.: (819) 684-5902
Courriel:
President@imperatif-francais.org

Site:
http://www.imperatif-francais.org