AUX BEAUX JOURS DU COLONIALISME !

AUX BEAUX JOURS DU COLONIALISME !
L’exemple de Regent Instruments.

Office québécois de la langue française
info@cplf.gouv.qc.ca

Ref:

http://www.regent.qc.ca/pages/OurLanguagePolicy.html

Ref: http://www.regent.qc.ca

J’ai reçu ce soir un courriel du groupe Impératif français m’invitant à
aller jetter un coup d’oeil aux pages webs données en référence ci-haut
afin de pouvoir me faire une opinion sur la situation linguistique de
ce site web.

Il n’y a qu’un mot pour décrire leur attitude face à la population
québécoise, ses institutions, ses lois et surtout sa langue, le
français. Ce mot est le mépris. Rarement ai-je vu une telle arrogance,
une telle suffisance. On se croirait aux beaux jours du colonialisme
comme au temps de la Rhodésie. Ces gens-là exigent d’avoir le droit de
nous mépriser impunément. C’est là une attitude inadmissible dans une
société libre et démocratique où l’égalité de chaque citoyen, peu
importe sa langue, est un principe cardinal. Aucun citoyen du Québec ne
devrait être méprisé en raison du fait qu’il veut qu’on communique avec
lui en français.

Je vous invite donc à poursuivre votre enquête et à engager les
poursuites nécessaires afin que cette situation cesse au plus tôt. Des
gens qui se targent de vouloir briser des lois démocratiquement votées
par l’Assemblée Nationale visant à protéger les droits des citoyens du
Québec ne devrait pas pouvoir agir de manière aussi malveillante en
toute impunité.

Yanik Crépeau
Montréal QC
yanikc@videotron.ca

(Le 3 février 2003)