APPRENTISSAGE PRÉCOCE DE LANGUES ÉTRANGÈRES

Apprentissage précoce de langues étrangères

Contrairement à ce que l’on prétend, l’enseignement de l’anglais dès la 1ère
année ou la 3ème année comme l’a inclus le Parti Québécois dans les programmes
du ministère de l’éducation , contrairement aux études scientifiques publiées à
ce jour, n’est pas une erreur, mais bien une agression contre nos enfants, notre
langue et notre culture et doit être considérée comme telle. Et lorsque
quelqu’un est victime d’agression il ( ou elle) a droit de se défendre et pour
ce faire, a aussi droit d’attaquer.

Tant et aussi longtemps que nous accepterrons de jouer le jeu de la pédagogie
et de la science, il est certain que nous perdrons car nous ne possédons pas les
moyenjs que possèdent nos adversaires. Il n’a qu’à analyser les messages
véhiculées par la télévison, les journaux et la radio pour comprendre qu’ en
tentant de jouer le jeu avec les partis poltiques et les gouvernements, nos
enfants, notre culture et nous, nous serons toujours les perdants. C’est donc
dans la rue , par des manifestations de masse contre ces gens, en utilisant le
langage de la science et du bon sens ( ne sonmmes-nous pas seulement 2% de
locuteurs de langue française en Amérique du nord?)que nous remporterons la
victoire contre ces ignares, dévoués serviteurs de leurs maîtres anglais et gens
d’affaires de notre langue pour qui les intérêts sont plus importants que leur
langue (la nôtre) et leur être. Ces gens n’entendent que le bruit des sabots.

Faisons-leur entendre ce bruit. L’agression contre notre peuple, sa langue et
sa culture, a assez durée. Cette agression doit être contrée par notre désir de
vivre en Français sur le territoire du Québec, foyer national de tous les
locuteurs de notre langue en terre des Amériques.

Jacques Bergeron
jacberger@yahoo.fr

(Le 5 juin 2003)