AÉROPORT PIERRE-ELLIOTT-TRUDEAU

AéROPORT PIERRE-ELLIOTT-TRUDEAU
Glissement plus qu’évident vers l’anglais !

Je suis un usager très régulier de l’Aéroport Pierre-Elliott-Trudeau (alias
Dorval). Je l’utilise sur une base hebdomadaire pour mes déplacements
d’affaires. Depuis quelques mois, j’ai remarqué que la langue anglaise est
devenue la langue par défaut des employés de l’aéroport et ce, qu’il s’
agisse
des employés au sol (comptoirs d’enregistrement) des différentes compagnies
aériennes, des employés des concessions alimentaires et des boutiques, des
employés de Douanes Canada, de même que des employés qui gravitent autour
des taxis et autres navettes.

TOUS les employés de l’aéroport s’adressent maintenant aux voyageurs, la
plupart du temps, en anglais seulement. Les employés des comptoirs d’Air
Canada ne disent plus "Suivant" ni même "Suivant-Next", mais bien "Next".
Ils ne disent plus "Bonjour" ni même "Bonjour-Hi", ils disent "Hi". Dans
les boutiques et les restaurants de l’aéroport, c’est la même chose ; c’est
en anglais qu’on s’adresse aux voyageurs. Pour les employés de Douanes
Canada (sécurité), c’est encore la même chose. Entre eux, ils parlent
français, mais quand ils s’adressent aux voyageurs, c’est en anglais qu’ils
le font. Même chose pour les préposés aux taxis à l’extérieur de
l’aérogare. Avec les chauffeurs, ils parlent français, mais avec les
voyageurs, c’est en anglais uniquement. Même au comptoir des renseignements
de l’aéroport, il y a quelques semaines, c’est en anglais qu’on m’a
accueilli. Pourquoi ce glissement plus qu’évident vers l’anglais ?

Je trouve cette situation plus que déplorable et je me demande ce qui a bien
pu se passer pour que nous en soyons rendu là.

Dario LeBlanc
Montréal QC
dario_leblanc@hotmail.com

P.S. Lorsque l’on demande, toujours à l’aéroport de Dorval, « Monsieur
Pierre Tremblay au comptoir des renseignements », on répète toujours ensuite
en anglais. Pourquoi ?

*********
NDLR – Adresse utile :
Commissariat aux langues officielles
message@ocol-clo.gc.ca

(Le 24 octobre 2003)