ANGLICISMES A TORT ET A TRAVERS

ANGLICISMES A TORT ET A TRAVERS

Quand les Français cesseront ils de faire usage d’anglicismes indésirables?
N’existerait-il donc aucun équivalent français aux néologismes anglo-saxons? Les
nouvelles technologies comme l’informatique font usage d’un vocabulaire
anglophone envahissant et sans raison d’être ; le langage courant admet de plus
en plus de mots d’origine anglo-américaine, et ne parlons pas des médias, qui
contribuent à cette corruption de la langue. Certes, le WESTERN, la presse
PEOPLE, le SHOW BIZ (STARS et autres) font désormais partie intégrante de la
langue française (quoique…), et ces expressions employées au quotidien ont
désormais été assimilées. Mais lorsque des mots comme HAS BEEN, HOME (page
d’accueil sites INTERNET), "HIT MUSIC ONLY", GAY, MEETING, CLIP, FUN et tant
d’autres s’insinuent dans le lexique hexagonal, alors il y a de quoi se poser
des questions. Lorsqu’un"mec" est TOO MUCH, il est "trop"; les jeunes écoutent
de la HOUSE MUSIC et se font des GUNFIGHT sur des PATCHS qu’ils ont DOWNLOADé
sur le WEB (jeux informatiques téléchargés sur la toile). D’autres préfèrent
écouter du ROCK & ROLL, ou plus souvent du HEAVY METAL, ou encore de la musique
POP d’artistes venant des STATES tout en regardant "STAR ACADEMY"… La liste
est interminable et elle augmente tous les jours. Pauvre France…

Un jeune Franco-français qui s’inquiète pour l’avenir de sa langue (
francois-oxeant@wanadoo.fr ).

(Le 11 septembre 2003)