VINGT-CINQUIÈME ANNIVERSAIRE DE LA CHARTE DE LA LANGUE FRANÇAISE

VINGT-CINQUIèME ANNIVERSAIRE DE LA CHARTE DE LA LANGUE FRANçAISE

Impératif français profite du 25e anniversaire de l’adoption de la Charte de
la langue française en 1977 pour souligner l’importance du rôle que cette
loi joue et continue de jouer dans la francisation du Québec.

Et pour que la francisation se poursuive, Impératif français demande au
gouvernement du Québec de surseoir à sa décision d’abolir la Commission de
protection de la langue française.

Impératif français rappelle au gouvernement que bien d’autres mesures plus
efficaces, notamment dans les domaines de l’intégration des immigrants et de
la langue de travail, auraient pu et devraient être adoptées pour appuyer
les efforts de francisation du Québec.

DISPARITION DE LA COMMISSION DE PROTECTION DE LA LANGUE FRANçAISE
Une volte-face qui n’est que du sur place !

Impératif français invite le gouvernement du Québec à suspendre
l’application des dispositions de la Loi 104, loi modifiant la Charte de la
langue française, qui transformera en un seul organisme l’Office de la
langue française et la Commission de protection de la langue française.

Impératif français a toujours dénoncé – et continue de le faire – cette
recommandation de la Commission Larose comme étant contre-productive puisque
fusionnant des organismes aux missions différentes et parfois même opposées.

« Le procédé est bien connu, lorsqu’on ne veut rien changer à une situation
critique pour quelque raison que ce soit, rien ne vaut la bonne vieille
restructuration. Cela crée au moins l’illusion du changement. En quoi cette
restructuration bidon fera-t-elle du français la langue de travail et de
l’intégration des immigrants? Dans les faits, elle permettra de maintenir
l’apathie du gouvernement et des partis d’opposition face à la nécessité de
défendre la langue française », affirme le président d’Impératif français,
M. Jean-Paul Perreault.

En 1997, madame Louise Beaudoin alors ministre responsable de la Charte de
la langue française au sein du gouvernement du Parti québécois faisait
adopter par l’Assemblée nationale du Québec la Loi 40 afin, entre autres, de
recréer la Commission de protection de la langue française que la Loi 86 du
gouvernement Bourassa avait fait disparaître. Elle invoquait à l’époque le
besoin de mettre un terme à la confusion en distinguant clairement les
mandats de promotion de ceux de défense de la langue française.

Aucun élément nouveau au cours des cinq dernières années ne justifie un tel
changement si ce n’est le désir du gouvernement du Québec de donner
l’impression d’agir dans le dossier linguistique.

«En agissant ainsi, le gouvernement du Québec s’éloigne une fois de plus de
la responsabilité qui est la sienne de défendre la langue française », de
conclure M. Perreault.

Quelques adresses utiles :

M. Bernard Landry
Premier ministre
Courriel :
premier.ministre@mce.gouv.qc.ca

Mme Diane Lemieux
Ministre responsable de la Charte de la langue
Courriel :
diane.lemieux@mcc.gouv.qc.ca

Mme Louise Beaudoin
Ex-ministre responsable de la Charte de la langue française
Courriel : cabinet@mri.gouv.qc.ca

M. Mario Dumont
Chef de l’Action démocratique
Courriel : mdumont@assnat.qc.ca

M. Jean Charest
Chef de l’opposition officielle
Courriel : jcharest@assnat.qc.ca

Source :
Impératif français
Recherche et communications
C.P. 449
Aylmer (Québec)
J9H 5E7
Tél.: (819) 684-7119
Téléc.: (819) 684-5902
Courriel:
President@imperatif-francais.org

Site:
http://www.imperatif-francais.org