RAPPORT SUR L’ARMEMENT DE L’IRAK

RAPPORT SUR L’ARMEMENT DE L’IRAK
Les aspects linguistiques de la vie internationale.

Il s’agit d’un commentaire fait par ancien traducteur-correcteur de l’ONU
/New York (anglais-chinois-espagnol-russe) à propos du rapport sur l’armement
remis par l’Irak.

(Ce texte nous a été communiqué par M. G. Pirlot)

==
Rapport sur l’armement de l’Irak

Le rapport sur l’armement que le Gouvernement irakien a soumis à l’ONU
compte un peu moins de 12000 pages. Rien n’a filtré au sujet de sa
traduction. A en juger par les chiffres enregistrés par l’ONU*
celle-ci
prendrait 1729 journées de travail, soit 4 ans 9 mois si la traduction était
faite par une seule personne. Lorsqu’une traduction est demandée d’urgence
et que l’original est long, on le partage entre plusieurs traducteurs.

Supposons qu’en l’occurrence les responsables fixent un délai d’un mois pour
recevoir
le texte dans une langue accessible aux plus hautes instances politiques.
Cela signifie que le texte sera divisé en 60 parties distribuées à autant de
traducteurs. Le service de traduction de l’ONU ne compte pas beaucoup de
personnes capables de traduire de l’arabe. Le travail sera donc effectué en
dehors du secrétariat de l’ONU. Quand ses services ne peuvent pas
s’acquitter d’un travail de traduction, l’organisation la confie en général
à des agences privées, qui utilisent les services de personnes travaillant à
domicile. Mais le fait que les Etats-Unis aient cette fois obtenu qu’en
dehors des cinq membres permanents du Conseil de Sécurité aucun Etat ne
puisse avoir accès à ce document montre qu’ils tiennent à le garder
archi-secret. Cela veut dire qu’on ne l’enverra pas par Internet et qu’on ne
chargera de la traduction que des services absolument fiables. Il y a donc
de fortes chances qu’il soit traduit par un personnel lié d’une manière ou
d’une autre à l’administration Bush (CIA, NSC, etc.). Peut-on attendre une
impartialité parfaite de ce personnel?

Le risque que les Etats-Unis utilisent des citations inexactes pour justifier
leur politique irakienne est un risque réel. Il est regrettable que politiciens
et médias prennent si rarement au sérieux les aspects linguistiques de la vie
internationale.
______
* "Production quotidienne moyenne par traducteur", Tableau 9 de
l’annexe du document JIU/REP/80/7.

(Le 17 décembre 2002)