RÉHABILITATION DE LOUIS RIEL

RéHABILITATION DE LOUIS RIEL
Un projet de loi qui annulerait la déclaration de culpabilité pour haute
trahison.

(Nouvelle extraite du site de Radio-Canada le vendredi 28 décembre 2001)

Une sénatrice albertaine revient à la charge pour tenter de réhabiliter le
fondateur du Manitoba, Louis Riel.

Thelma Chalifoux a présenté un projet de loi qui annulerait la déclaration
de culpabilité pour haute trahison du patriote métis et l’honorerait en
désignant entre autres le 12 mai «Journée Louis Riel».

C’est la quatrième tentative des parlementaires d’honorer Louis Riel, et
semble-t-il, elle a plus de chances que jamais d’aboutir.

La sénatrice Thelma Chalifoux affirme que Louis Riel est un héros canadien,
qui doit être honoré pour sa contribution à l’essor de l’Ouest Canadien et
son rôle de leader du peuple métis et des francophones.

«C’est grâce à Louis Riel que la langue française a été inscrite dans la loi
qui a créé le Manitoba», souligne la sénatrice Albertaine. Elle estime
d’ailleurs que la date de l’adoption de la loi de 1870 qui a permis au
Manitoba de devenir la première province de l’Ouest à être admise dans la
confédération, devrait être désignée "Jour Louis Riel".

Le nouveau projet de loi prévoit aussi l’annulation de la déclaration de
culpabilité de Louis Riel pour haute trahison, reconnaît son rôle de héros
canadien et la ceinture fléchée en tant que symbole du peuple métis. C’est
la quatrième fois que des parlementaires tentent de réhabiliter Louis Riel.

La sénatrice libérale croit que cette fois est la bonne. Elle a l’appui des
bloquistes et des libéraux aux communes et sénat. Puisque le projet de loi a
déjà été lu en première lecture au Sénat, il devra être débattu dans les
deux chambres.

(Ce texte nous a été communiqué par notre correspondant M. Daniel Duclos)

(Le 31 décembre 2001)