ORGANISATIONS INTERNATIONALES

ORGANISATIONS INTERNATIONALES
Discrimination à l’embauche fondée sur la langue maternelle dans certaines
organisations internationales

Sénat

Question écrite Nº 03070 du 10/10/2002 page 2279 sans réponse posée par
Mme Monique Cerisier-ben Guiga, Sénateur représentant les Français établis
hors
de France, membre du Groupe Socialiste
(

http://www.senat.fr/senfic/cerisier_ben_guiga_monique.html
)

Mme Monique Cerisier-ben Guiga appelle l’attention de M. le ministre des
affaires étrangères sur le fait que de nombreuses organisations
internationales telles que la Cour internationale de justice, l’Organisation
mondiale de la santé, le Programme des Nations unies pour l’environnement le
Haut-Commissariat aux droits de l’homme pratiquent une discrimination à
l’embauche, fondée sur la langue maternelle, qui est un défi à l’égalité
proclamée par la Déclaration internationale des droits de l’homme. En effet,
un nombre croissant d’annonces de recrutement sont publiées par ces
organismes et exigent " English mother tongue " ou " English native speaker
", ce qui élimine tout candidat dont la maîtrise de l’anglais résulte de
l’étude et non de la naissance. Ainsi, des candidats issus de pays dont
l’anglais n’est pas la langue officielle ou véhiculaire sont exclus de
nombreux postes dans des organisations internationales. C’est le cas de
Français. Elle lui demande quelles démarches notre pays a effectuées ou va
effectuer pour faire cesser cette discrimination.

(Le 18 novembre 2002)