«THE FRENCH LANGUAGE MEETS ITS WATERLOO»

«THE FRENCH LANGUAGE MEETS ITS
WATERLOO»
Le journal The Guardian ne
cache pas sa jubilation de voir l’Union européenne adopter l’anglais comme
langue unique.

Si le doute existait encore en ce qui concerne
le déclin de la langue française au sein de la communauté européenne et sur
l’hégémonie de la langue anglaise, un article du journal anglais le
"GUARDIAN", paru le 20 mars 2002, permettrait de dessiller les yeux des plus
optimistes.

l’article intitulé "The French language meets
its Waterloo
"
En substance, ce journal ne cache pas
sa jubilation de voir l’Union européenne adopter l’anglais comme langue unique
et de voir reculer la pratique du français.
Ainsi le journaliste indique que l’enquête
réalisée "marque la fin du combat d’arrière garde pour maintenir le français
comme langue de travail dominante". Il précise également que, aujourd’hui,
deux tiers des documents de la Commission sont rédigés en anglais.
Il faut savoir aussi que la Commission exige que
les dossiers présentés par les pays candidats à l’élargissement soient rédigés
en anglais sans que cela n’ait choqué beaucoup nos représentants ou les
fonctionnaires d’origine française. En tout cas, la grande presse ne s’en est
pas fait l’écho.
Mais cette hégémonie de la langue anglaise annonce
également un danger plus général. Ce n’est plus seulement le sort de la langue
française qui est en jeu mais aussi celui des grandes langues européennes
(allemand, espagnol, italien…).
Une solidarité européenne doit se manifester de
toute urgence contre cette colonisation de l’anglo-américain.
Marceau Déchamps
Vice-président de l’association
Défense de la langue française

dlf78@club-internet.fr

(Le 26 mars 2002)