LOUISIANA PURCHASE 2003

LOUISIANA PURCHASE 2003
Les Lousianais francophones et d’origine française sont les grands oubliés
des festivités.

à l’attention de Madame Louise Beaudoin, ministre d’Etat aux
Relations internationales et à la Francophonie.

Madame,

les festivités célébrant le tricentenaire de la Vente de la Louisiane
par Bonaparte au gouvernement des Etats-Unis d’Amérique du nord ont
commencé en septembre avec une exposition sur le territoire
Louisianais au moment de l’Achat, puis avec des expositions sur
Napoléon Bonaparte et Henri Matisse, à l’Université de Lafayette et
dans le Centre Culturel de La-Nouvelle-Orléans.

Je me permets , à cette occasion, de vous réitérer ma question : le
Québec est-il prêt à faire pression sur le gouvernement français afin
que celui-ci refuse l’invitation de Washington en 2003, et dépose une
motion condamnatoire auprès des Nations Unis, au sujet de
l’anglicisation forcée et massive du peuple Louisianais à la fin du
XIX° siècle et au début du XX°, avec la proclamation de lois
anti-francophones et intolérantes au plus haut point ? (…)

Cordialement,

Valmont Olivier
LemoyneDB33@aol.com

(Le 25 décembre 2002)