LOTO-QUÉBEC

LOTO-QUéBEC
Le pouvoir et les politiques d’achat du gouvernement ne doivent pas servir à
angliciser le Québec et la francophonie.

Les contribuables québécois sont en droit de se questionner sur
l’utilisation que le gouvernement du Québec et ses sociétés d’état font de
leurs impôts, taxes et autres redevances. Les politiques d’achat
gouvernemental et des sociétés d’état devraient, entre autres, servir à
encourager les fournisseurs qui respectent les législations du Québec, la
francophonie, et, par conséquent, à inviter ceux qui ne le font pas à le
faire ! Cela va de soi… mais, ce n’est malheureusement pas le cas.

Nous avons plusieurs fois dénoncé dans notre site Internet les sociétés
d’état qui, à partir de vos impôts, taxes et fonds de pension, financent des
entreprises qui anglicisent le Québec, la francophonie canadienne et
internationale. Loto-Québec fait partie de ces sociétés d’état :

Loto-Québec accorde sans discernement des contrats à des entreprises qui ne
respectent pas les législations québécoises. En effet, Loto-Québec à octroyé
un contrat de 73 millions de dollars à une entreprise québécoise, ETI
Montréal Inc. dont le siège social est à Montréal et l’usine sur la
Rive-Sud, qui transgresse les dispositions de la Charte de la langue
française, notamment au chapitre de la publicité commerciale. Le site
Internet de ETI Montréal Inc. est unilingue anglais, excluant le français !

http://www.eti-gaming.com/main.htm
. L’icone «language selector» est inactif
!!!

Le vice-président au développement des affaires de la société ETI, M. André
Desjardins, déclarait dans un communiqué diffusé le 4 mai : « ETI est une
PME québécoise qui offre des solutions complètes de loteries comprenant des
systèmes informatiques centraux et des terminaux de loteries. Sa dernière
innovation, le terminal de jeu V-3000, actuellement en fonction dans
l’ensemble des points de vente de LOTO-QUEBEC, fait figure de modèle en
matière d’innovation technologique. Au cours de la dernière année, 8400
terminaux V3000 de ETI ont été produits pour LOTO-QUEBEC.»

Imaginez un seul instant la force de francisation que peut constituer un
pouvoir d’achat de 73 millions de dollars sur le marché des fournisseurs. Il
aurait été si simple pour Loto-Québec d’exiger, en retour d’un contrat de 73
millions, que l’entreprise respecte les législations québécoises et
l’existence de la Francophonie internationale.

Les politiques d’achat et les politiques linguistiques du gouvernement du
Québec et de ses sociétés d’état ne doivent pas servir à encourager les
entreprises qui anglicisent le Québec.

Les coordonnées unilingues anglaises extraites du site de ETI Montréal Inc.
sont :

ETI Montréal Inc. (site Web en anglais)

http://www.eti-gaming.com/main.htm

Head Office
180 René-Lévesque Blvd. East, Suite 200
Montreal, Quebec H2X 1N6 Canada
Tel.: (514)395-0595
Fax : (514)395-8942

Celles du président de Loto-Québec, M. Michel Crête :
M. Michel Crête
Président
Loto-Québec
michel.crete@loto-quebec.com

Quelques autres adresses utiles :

M. Bernard Landry
Premier ministre
premier.ministre@cex.gouv.qc.ca

Mme Pauline Marois
Ministre des Finances
ministre@finances.gouv.qc.ca

M. Sylvain Simard
Conseil du Trésor
cabinet@sct.gouv.qc.ca

Mme Diane Lemieux
Ministre responsable de la Charte
de la langue française
diane.lemieux@mcc.gouv.qc.ca

Office de la langue française
Info@olf.gouv.qc.ca

(Le 15 janvier 2002)