«LA LINGUA FRANCA OF OUR DAYS»

«LA LINGUA FRANCA OF OUR DAYS»
Les protestations à l’endroit du journal Le monde sont de plus en plus
nombreuses.

Depuis le 6 avril, et ce pour trois mois, le journal Le Monde comportera un
supplément hebdomadaire en américain !

Ce supplément de 12 pages est constitué d’une sélection d’articles du New
Yok Times. M. Jean-Marc Colombani, directeur de publication, a expliqué que
cette décision répondait aux attentes croissantes (!) des lecteurs à propos
de tout ce qui se passe aux états-Unis.

Nul doute aussi que les lecteurs du Monde étaient impatients de lire, en
anglais, les informations que nos journalistes français étaient incapables
de leur donner ou que nos traducteurs étaient incapables de traduire !

M. Colombani a d’ailleurs ajouté, dans une déclaration à la radio, que
l’anglais constituait la "lingua franca of our days".

Naturellement, il n’y aura pas de réciprocité linguistique et aucun
supplément au New York Times, constitué d’articles du Monde, ne sera
diffusé.

Il n’est pas prévu non plus que Le Monde fasse paraître des suppléments en
allemand, en italien, en espagnol…

Après l’attentat du 11 septembre 2001, M. Colombani avait tenté d’infliger
l’anglais aux lecteurs de son journal. Il récidive aujourd’hui.

Il est enrichissant de lire des journaux étrangers, mais nous trouvons
insupportable qu’un journal comme Le Monde, se livre, à l’américanisation
généralisée et qu’elle l’impose à ses lecteurs.

Si vous partagez ce sentiment, je vous invite à protester à l’adresse :

courrier-des-lecteurs@lemonde.fr

Même une simple phrase de protestation sera utile puisque M. Colombani se
flattait de n’avoir reçu qu’une quinzaine de messages de protestation peu de
temps avant le lancement de l’opération.

Marceau Déchamps
vice-président de l’association
Défense de la langue française
dlf78@club-internet.fr

(Le 9 avril 2002)