LES JEUX OLYMPIQUES

LES JEUX OLYMPIQUES
Le Québec devrait avoir sa propre délégation d’athlètes.

Dans une lettre adressée à M. Richard Legendre, ministre québécois
responsable de la jeunesse, du tourisme, du loisir et du sport, M.
Paul-émile Roy, vice-président de la Section Ludger-Duvernay de la SSJBM,
lui demande de prendre les moyens nécessaires pour que le Québec ait sa
délégation particulière aux Jeux olympiques :

«Le Québec a des maisons de la culture, des agences scientifiques et
commerciales qui le représentent dans un certain nombre de pays. Ces
institutions, du seul fait de leur existence, confirment l’existence du
Québec comme entité internationale, comme état. Or, dans le domaine de la
compétition olympique, le Québec n’est pas perçu comme état, mais comme
membre de l’ensemble canadien. Sa participation est souvent banalisée,
passée sous silence. Le Québec est souvent victime de vexations comme à
Nagano où l’équipe canadienne avait été traitée comme si elle n’avait
compris que des anglophones.»

M. Roy ajoute : «Nous pensons que si le Québec avait sa délégation
particulière, comme l’écosse, qui fait pourtant partie du Royaume-Uni, le
choix de nos athlètes, leur préparation seraient plus adéquats. Mais
surtout, les Jeux Olympiques consacreraient le Québec comme état, comme
partenaire à part entière dans les activités sportives internationales, ce
qui serait affirmer dans les faits sa souveraineté.»

Selon M. Roy, « les Québécois devraient avoir leur propre délégation aux
Jeux Olympiques. Cette disposition rendrait justice à nos athlètes, elle
rendrait justice au Québec, elle affirmerait la présence du Québec sur la
scène internationale …»

NDLR – On peut écrire à M. Paul-émile Roy à l’adresse électronique
peroy@globetrotter.net

(Le 8 décembre 2002)