LES AMBASSADES ÉTRANGÈRES AU CANADA

LES AMBASSADES éTRANGèRES AU CANADA
Peu ou pas de services en français sur les site Web

Lettre du Commissariat aux langues officielles :

Le 14 juillet 2002

COMMISSARIAT AUX LANGUES OFFICIELLES

Monsieur,

J’aimerais donner suite à votre lettre de l’année dernière
adressée à Messieurs Manley et Pettigrew dont la Commissaire a reçu copie
concernant les ambassades étrangères établies au Canada qui offrent peu ou pas
de services en français sur les site Web à l’adresse


http://www.dfait-maeci.gc.ca/protocole/femw-f.asp
.

Les sites de missions diplomatiques ont fait l’objet d’une
étude spéciale de la part du Commissariat aux langues officielles publiée en
avril 2002 et intitulée Les langues officielles sur Internet : les sites de
missions diplomatiques et d’organisations internationales.
Un exemplaire de
cette étude est joint à la présente.

L’étude démontre qu’à l’heure actuelle, aucune politique du
ministère ne vise spécifiquement à promouvoir l’utilisation des deux langues
officielles du Canada par les missions diplomatiques étrangères sur leurs sites
Internet, ou même dans le cadre de leurs activités de communications en général.
Toutefois, le ministère nous indique qu’il profite des occasions qui s’offrent à
lui pour rappeler l’importance de la promotion des langues officielles,
notamment en faisant parvenir dans les deux langues officielles les notes
diplomatiques d’intérêt général. On nous informe également que le Chef du
Protocole utilise le français et l’anglais dans toutes ses rencontres avec le
Corps diplomatique.

Vous remarquerez qu’il est rare que les deux langues
officielles du Canada soient utilisées dans les proportions comparables sur les
sites Web des ambassades étrangères au Canada. En conséquence, la Commissaire
aux langues officielles a recommandé que le ministè re des Affaires étrangères
et du Commerce Internationale poursuive activement ses efforts de promotion
auprès des missions diplomatiques étrangères afin que celles-ci accordent une
place adéquate au français et à l’anglais sur leur site Web.

étant donné la publication de l’étude spéciale qui émet déjà
une recommandation à l’égard de votre plainte, nous concluons l’enquête sur
votre plainte que nous considérons fondée en vertu de l’article 43 de la Loi
sur les langues officielles.

Nous vous remercions d’avoir porté cette situation à
l’attention de la Commissaire. Si vous rencontrez d’autres situations que vous
croyez contraires aux dispositions de la Loi sur les langues officielles
, n’hésitez pas à communiquer avec nous.

Veuillez agréer, Monsieur, l’expression de mes sentiments les
meilleurs.

Johanne Gravel
Chef adjoint
Centre d’évaluation et de répartition des plaintes