LE TEMPS DE VOUS FAIRE ENTENDRE

LE TEMPS DE VOUS FAIRE ENTENDRE
La Ville de Gatineau consulte ses citoyens.

La Ville de Gatineau a amorcé simultanément deux consultations publiques
portant sur des enjeux fort importants pour l’avenir de la ville de
Gatineau et de la région :

  • une consultation portant sur l’élaboration d’un plan stratégique
  • et une autre sur l’élaboration d’une politique culturelle

Dans le cadre de ces consultations publiques, nous vous invitons à faire
connaître votre opinion, vos commentaires en participant aux rencontres
prévues à cet effet ou, pour ceux qui ne peuvent y participer, de les
communiquer par écrit aux adresses suivantes :

Afin d’écarter tout malentendu entourant l’identité de la nouvelle ville
de Gatineau, il est important d’insister dans vos commentaires sur
l’importance des priorités suivantes dans l’élaboration du «plan
stratégique qui guidera les destinées de la ville pour les années à
venir» et de la politique culturelle qui déterminera «les orientations à
privilégier et les priorités à retenir pour le développement culturel».

Ville québécoise, la nouvelle ville de Gatineau, municipalité
francophone, doit affirmer son rôle de métropole de l’Outaouais et de
vitrine française du Québec; à titre de ville frontalière de l’Ontario
et voisine de la capitale fédérale, Ottawa, elle doit mettre en place
des outils et disposer des ressources qui lui permettront de protéger et
de promouvoir son statut de ville française et québécoise; elle se doit
d’adopter des pratiques linguistiques et culturelles qui lui permettront
de faire du français la langue commune et la langue d’usage public; dans
le domaine de la production et de la diffusion culturelles en français,
elle doit mettre à la disposition du milieu les équipements, les
ressources et les programmes d’aide qui tiennent compte des
particularités outaouaises, plus particulièrement les suivantes :

– la ville québécoise de Gatineau, au même titre que toutes les autres
villes francophones du Québec, a le droit, mais surtout le devoir d’être
aussi française que sont anglaises les villes du Canada anglais; il
serait même approprié de dire qu’à cause de son caractère frontalier,
elle doit l’être davantage. On ne peut en effet ignorer l’assimilation
et l’anglicisation qu’entraîne la proximité de l’Ontario et de la
capitale du Canada, Ottawa. Les taux d’assimilation francophone y sont
respectivement de 38,6 % et 28,4 %. Dans la ville de Gatineau, le solde
des transferts linguistiques avantage à 100 % la communauté anglophone !

– la Ville de Gatineau ne peut non plus minimiser l’anglicisation que
favorise la fonction publique fédérale, principal employeur de la
région. L’anglais y demeure la langue de travail et de communication
comme en témoignent les nombreux rapports du Commissariat canadien aux
langues officielles et l’étude récente du Secrétariat du Conseil du
Trésor du Canada sur les « Attitudes face à l’utilisation des deux
langues officielles dans la fonction publique du Canada ».

Pour plus d’information, veuillez consulter les sites Web suivants :

C’est le temps de vous faire entendre sur les enjeux qui vous tiennent à
coeur !

Source :
Jean-Paul Perreault
Président
Impératif français
Recherche et communications

C.P. 449
Aylmer (Québec)
J9H 5E7
Tél.: (819) 684-8460
Téléc.: (819) 684-5902
Courriel:
President@imperatif-francais.org

Site:
http://www.imperatif-francais.org

(Le 19 novembre 2002)