LE SYSTÈME SCOLAIRE QUÉBÉCOIS ANGLICISE LES FRANCOPHONES

LE SYSTèME SCOLAIRE QUéBéCOIS ANGLICISE LES FRANCOPHONES

L’école Sherbrooke Elementary compte 80% de francophones

Alors que la communauté anglophone de Sherbrooke forme quelque 5% de la
population, plus de 80% des élèves de l’école primaire anglaise Sherbrooke
Elementary
viennent de foyers francophones. En 2002, 517 élèves
fréquenteront cette école. Il y a onze ans, la clientèle de Sherbrooke
Elementar
y était de 320 élèves. L’école a dû agrandir en 2001 afin
d’accueillir des centaines de nouveaux élèves francophones. Selon la direction
de l’école, plusieurs parents francophones envoient leurs enfants à l’école
anglaise afin d’en faire des bilingues. «Notre but est d’assurer que ces
élèves soient capables de communiquer en anglais», de dire Bill Duncan,
directeur-adjoint de l’école.

à Drummondville

La nouvelle école primaire anglaise de Drummondville, ouverte il y a cinq
ans, comptait à l’origine 90 élèves; elle en compte maintenant 150, surtout des
francophones.

L’inverse pour les anglophones?

L’on pourrait croire que les anglophones envahiraient les écoles françaises,
puisqu’ils vivent entourés de francophones; il n’en est rien. Le nombre
d’anglophones fréquentant les institutions scolaires francophones se comptent
quasiment sur les doigts de la main. Cela est vrai autant à l’ordre primaire,
secondaire, collégial qu’universitaire.


Commentaire

Il serait temps que le gouvernement du Québec cesse de subventionner
l’anglicisation des jeunes dans le réseau d’éducation public. Deux formules
possibles:

Le Québec intègre le réseau public anglais d’éducation dans le réseau
français.

Le Québec subventionne le réseau anglais d’éducation de la même manière que
le Canada anglais subventionne son réseau français.

Jacques Poisson ( jjlp@sympatico.ca )

Mouvement estrien pour le français

http://www.mef.qc.ca/index.html

(Le 25 août 2002)