LE SPORT AMATEUR AU CANADA

Version légèrement modifiée.

LE SPORT AMATEUR AU CANADA
Mettre fin à la discrimination qui sévit dans le sport amateur au Canada à
l’encontre des francophones.

Monsieur Stéphane Dion
Ministre des Affaires intergouvernementales et Président du Conseil privé
Ministre responsable des langues officielles
Bureau du Conseil privé
85, rue Sparks, pièce 1000
Ottawa (Ontario) K1A 0A3
Courriel :
Dion.S@parl.gc.ca

Monsieur le Ministre,

Nous vous savons gré d’avoir informé de nos préoccupations
concernant la place du français dans le sport amateur celui qui était encore, il
y a quelques jours, secrétaire d’état en titre, M. Denis Coderre. Son adjoint
nous a fait parvenir une réponse polie, mais peu convaincante. Aussi, nous
revenons vers vous afin d’obtenir de la part du votre gouvernement un engagement
ferme en faveur du français dans le sport amateur au Canada.

Pour faire respecter la langue et la culture françaises au
Canada, les déclarations d’intention ne suffisent pas. En juin 2000, la
Commissaire aux langues officielles du Canada, madame Dyane Adam, a rendu
publique une étude intitulée Les langues officielles dans le système sportif
canadien
dans laquelle elle dressait une liste de 16 recommandations. De
plus, elle établissait clairement que les bonnes intentions du gouvernement,
publiées et rééditées au cours des trois dernières décennies, de rendre le
système du sport amateur au Canada plus accessibles aux francophones canadiens,
en majeure partie des Québécois, avaient lamentablement échoué. Lors de ce
Rapport, le secrétaire d’état au Sport amateur d’alors, M. Denis Coderre, a
multiplié les déclarations à l’effet qu’il allait s’assurer que la structure de
sport amateur au Canada répondrait aux besoins des francophones.

Cependant, force est de constater que peu d’obligations
semblent avoir été imposées, à ce jour, aux fédérations sportives pour assurer
le droit des francophones d’être desservis en français. De plus, aucun plan
d’action détaillé n’a été publié par le Secrétaire d’état en réponse aux
recommandations de la Commissaire, aucun échéancier n’a été fixé, aucune somme
d’argent additionnelle n’a été réservée pour la francisation du système sportif
canadien. Si le ministre avait mis autant d’énergie à franciser le système du
sport amateur au Canada qu’il en a mis dans son programme antidopage, les
francophones seraient un peu plus rassurés.

L’enfer, nous dit-on, est pavé de bonnes intentions. Vous
comprendrez que nous voulons autre chose. Aussi, nous vous invitons à requérir
auprès du nouveau secrétaire parlementaire, l’honorable Paul De Villiers, et
dans les plus brefs délais, puisque voilà déjà plus de 18 mois que l’étude a été
réalisée par la Commissaire, un plan d’action détaillé accompagné d’un
échéancier et d’une enveloppe budgétaire afin de mettre fin à la discrimination
qui sévit dans le sport amateur au Canada contre des francophones, bien sûr.

Agréez, Monsieur le Ministre, l’assurance de ma considération
distinguée.

Jean-Paul Perreault.

Quelques adresses utiles :

Mme Dyane Adam


http://www.ocol-clo.gc.ca/9f.htm

Comité mixte sur les langues officielles
pagej@parl.gc.ca

M. Richard Legendre, ministre québécois du Sport amateur

ministre@tourisme.gouv.qc.ca

********

Courriel peu convaincant du Bureau de M. Coderre

De :
Sec_Coderre@pch.gc.ca

à :


Imperatif@imperatif-francais.org

Date : lun. 14/01/02 12:52

Monsieur,

Le président du Conseil privé de la Reine pour le Canada et
ministre des Affaires intergouvernementales, l’honorable Stéphane Dion, a fait
parvenir à l’honorable Denis Coderre, secrétaire d’état (Sport amateur), une
copie de votre lettre sur les services en français des organismes nationaux de
sport. Je réponds au nom de M. Coderre.

Je puis vous assurer que le secrétaire d’état a pris bonne
note de vos propos et qu’il vous sait gré de votre vigilance à l’égard de la
langue française au Canada. Croyez bien que les organismes nationaux de sport se
doivent d’observer les dispositions de la Loi sur les langues officielles, afin
d’assurer à la population canadienne un service de qualité dans les deux langues
du pays.

Veuillez agréer, Monsieur, l’expression de mes sentiments les
meilleurs.

Jean-Guy Ouellet
Conseiller principal
Sport Canada

Sec_Coderre@pch.gc.ca