LE RECUL DU FRANÇAIS

Communiqué pour diffusion

LE RECUL DU FRANçAIS
Le plan d’action promis depuis longtemps par le gouvernement canadien se
fait toujours attendre !

M. Dion, le recul du français au Canada est une question sérieuse !

Impératif français invite le coordonnateur aux langues officielles
canadiennes, M. Stéphane Dion, à publier, dans les plus brefs délais, son plan
d’action pour les communautés francophones attendu depuis plus de 18 mois !

« Impératif français est outré de la lenteur dont a fait preuve le
ministre Dion à l’endroit de graves problèmes pourtant connus depuis longtemps :
l’assimilation des francophones, les transferts linguistiques en faveur des
anglophones et la diminution de l’importance relative des francophones au sein
de la fédération canadienne. »

« Nous lui demandons de traiter immédiatement la question du recul du
français au Canada avec dignité. Pour les francophones hors Québec, son plan
d’action est une nécessité absolue. Pour le Québec, un réalignement de la
politique linguistique fédérale sur celle du Québec, une obligation » a déclaré
le président de l’organisme, M. Jean-Paul Perreault.

Rappelons qu’hier, Statistique Canada publiait les données portant sur les
langues au Canada. Il en ressort :
– que la proportion de francophones continue de décroître au Canada (incluant le
Québec) ne se situant plus qu’à 22,0 % selon la langue d’usage ;
– que la proportion de francophones hors Québec n’est que de 4,4 % selon le
critère de la langue maternelle et qu’elle recule à 2,7 % selon celui de la
langue d’usage ;
– que la langue anglaise bénéficie toujours de la majorité des transferts
linguistiques effectués au Québec ;
– que le problème du recul des francophones au Canada n’est pas sur le point de
se résorber, leur taux d’accroissement étant bien inférieur (1,1 %) à celui de
la population canadienne en général (4,0 %).

« Le ministre Dion n’ignore pas que malgré une hausse de 10 000 francophones
(langue maternelle), la proportion de ceux qui ont le français comme principale
langue d’usage à la maison ne cesse de décroître. Seule a gagné l’assimilation
qui passe à plus de plus 38 %. »

« Le ministre des Affaires intergouvernementales doit rendre public sans plus
attendre le plan d’action qu’il a promis à répétition. Le gouvernement du Canada
et le ministre Dion ont déjà trop tardé ! » a conclu M. Perreault.

Quelques adresses utiles :

Monsieur Jean Chrétien
Premier ministre
Chambre des communes,
édifices du Parlement
Ottawa, Ontario K1A 0A6
Courriel : pm@pm.gc.ca

Monsieur Stéphane Dion
Ministre fédéral responsable des langues officielles
Chambre des communes,
édifices du Parlement
Ottawa, Ontario K1A 0A6
Courriel : Dion.S@parl.gc.ca

Monsieur Gilles Duceppe
Chef du Bloc québécois
Chambre des communes,
édifices du Parlement
Duceppe.G@parl.gc.ca

Madame Dyane Adam,
Commissaire aux langues officielles
344, rue Slater
Ottawa, Canada
K1A 0T8
Courriel : message@ocol-clo.gc.ca

Source :
Impératif français
Recherche et communications
Tél. : (819) 684-8460
Courriel : Imperatif@imperatif-francais.org
Site : www.imperatif-francais.org

(Le 12 décembre 2002)